Une pétition pour que les séropositifs aient le droit aux soins funéraires

SOCIÉTÉ an-Luc Roméro s'engage une nouvelle fois...

M.P.

— 

Jean-Luc Romero, le 28 janvier 2010, à Paris.
Jean-Luc Romero, le 28 janvier 2010, à Paris. — JOEL SAGET / AFP

Sur leur pétition, ils peuvent se targuer d’avoir la signature de Johnny Hallyday, Nikos Aliagas ou Omar Sy, rapporte Le Parisien ce lundi. Ils soutiennent la pétition lancée par Jean-Luc Roméro, président-fondateur d’Elus locaux contre le Sida, pour que les séropositifs et les personnes porteuses d’hépatites virales aient le droit aux soins funéraires. En deux mois, l’initiative a récolté le soutien de 79.227 personnes sur le site change.org.

La suite au prochain rapport

L’interdiction date de 1986, pour éviter tout risque de contamination aux thanatopracteurs, qui pratiquent des soins de conservation du corps. En 2012, le défenseur des droits ainsi que le Haut conseil à la santé publique (HCSP) s’étaient prononcés pour la levée de cette interdiction, pour peu que la sécurité des professionnels soit assurée. Et même les thanatopracteurs n’y semblent pas formellement opposés.

Jean-Luc Roméro, qui se bat sur ce dossier depuis sept ans fulmine auprès du Parisien: «J’ai vu trois ministres de la Santé (…). Tous allaient régler le problème, sauf que rien ne bouge. Le corps d’un mort du sida n’est pas plus dangereux qu’un autre, il suffit de prendre des précautions universelles». Au ministère des Affaires sociales et de la santé, on assure que «le gouvernement est favorable à la levée des restrictions» mais qu’il faut garantir «la sécurité» des personnels. Une question qui devrait être l’objet d’un rapport prévu «dans les prochaines semaines».