GPA et PMA: Le Roux demande à Valls d'attendre l'avis du Comité national d'éthique

avec AFP

— 

Le chef de file des députés socialistes Bruno Le Roux, le 16 mai 2013 à Paris.
Le chef de file des députés socialistes Bruno Le Roux, le 16 mai 2013 à Paris. — SEVGI/SIPA

Bruno Le Roux, chef de file des députés PS, a dit lundi ne renoncer «à aucune ouverture de nouveaux droits pour les enfants» et a demandé à Manuel Valls de respecter «la règle du jeu» concernant la future loi sur la famille.

Attendre l'avis du Comité national d'éthique

Alors que le ministre de l'Intérieur a annoncé l'opposition du gouvernement à des amendements parlementaires sur la gestation pour autrui (GPA) et la procréation médicalement assistée (PMA) dans la prochaine loi sur la famille, le président du groupe PS à l'Assemblée lui a demandé sur LCI et Radio Classique de respecter «la règle du jeu que nous nous sommes fixée», c'est-à-dire d'attendre l'avis du Comité national d'éthique.

«Je ne renonce à aucune ouverture de nouveaux droits pour les enfants de notre pays», a-t-il dit.