Bananes sur un local PS avant la venue de Taubira: Marine Le Pen réagit

J. C. avec AFP

— 

Marine Le Pen, la présidente du Front national, le 21 janvier 2014 à Paris.
Marine Le Pen, la présidente du Front national, le 21 janvier 2014 à Paris. — AFP PHOTO/BERTRAND GUAY

Une provocation unanimement condamnée. Si déjà vendredi associations et partis ont condamné le dépôt de «plusieurs bananes» sur un local du PS à Caen, alors que la ministre de la Justice Christiane Taubira est attendue dimanche dans la ville, le Front national a aussi réagi ce samedi. La présidente du FN Marine Le Pen a ainsi condamné d'un point presse tenu avant un meeting au Palais des Congrès de Bordeaux «des provocations et des attaques qui ne sont pas admissibles dans une République».

Un précédent en octobre à Angers

«Je condamne de la manière la plus ferme ce genre de procédé et ce genre d'attaque», même s'il «y a largement, très honnêtement, de quoi débattre avec elle», a ajouté l'ancienne candidate à la présidentielle, venue soutenir le candidat FN aux municipales à Bordeaux, Jacques Colombier.

Lors d'une visite à Angers le 25 octobre, la ministre avait été accueillie par une poignée de militants opposés au mariage homosexuel, certains arborant un drapeau de La Manif pour tous. Une vidéo de la manifestation montrait, parmi les militants, un enfant criant «la guenon mange ta banane» et un jeune garçon brandissant une peau de banane.