Suicide d'un salarié sur le site de Renault Cléon

© 2014 AFP

— 

Une cadre de la Poste et un salarié de Renault se sont suicidés sur leur lieu de travail à Noisy-le-Grand et sur le site de Renault Cléon, a-t-on appris vendredi de sources syndicales.
Une cadre de la Poste et un salarié de Renault se sont suicidés sur leur lieu de travail à Noisy-le-Grand et sur le site de Renault Cléon, a-t-on appris vendredi de sources syndicales. — Robert Francois AFP

Un salarié s'est suicidé mercredi sur le site de Renault Cléon (Seine-Maritime), a-t-on appris vendredi matin de source syndicale.

«Hier, un salarié s'est suicidé en journée sur le site. C'est le deuxième suicide en neuf mois sur ce site», a déclaré à l'AFP Pascal Le Manach, délégué syndical CGT à Renault-Cléon.

La personne décédée «était ouvrier dans un atelier d'usinage. Il travaillait à l'usine depuis plusieurs années», a indiqué le délégué syndical qui s'est refusé à donner de plus amples précisions pour le moment.

Conformément à la loi, un Comité d'hygiène et de sécurité (CHS) extraordinaire devait se tenir en fin de matinée sur le site en présence de l'inspecteur du travail, a-t-il ajouté.

La direction de l'usine n'était pas joignable dans l'immédiat.