Les lycéens réunionnais manifestent contre la chaleur dans les salles de classe

SOCIETE Des incidents avec la police ont émaillé les manifestations...

avec AFP

— 

Saint-Louis de la Réunion.
Saint-Louis de la Réunion. — Capture d'écran Google Map/ 20Minutes

Des centaines de lycéens ont continué à manifester jeudi dans plusieurs communes de la Réunion pour se plaindre de la chaleur dans les salles de classes, des marches émaillés d'incidents avec les forces de l'ordre au Port (ouest). Les manifestations, généralement brèves, des collégiens et lycéens se sont déroulées dans plusieurs régions de l'île, à Saint-Denis, Trois Bassins, Saint-Benoît, Saint-Leu, le Port.

Moins de cours en été

Dans cette ville, les incidents ont duré toute la journée, à proximité du lycée Lepervanche et du collège Albius. Les lycéens ont bloqué la circulation avec des barrages de poubelles enflammées. Plusieurs voitures appartenant à des enseignants ont été dégradés et leurs vitres brisées. Les bus scolaires ont dû pénétrer dans l'enceinte de l'établissement pour récupérer les élèves en toute sécurité, selon le site d'information Imaz Press Réunion. Les policiers sont intervenus à plusieurs reprises pour repousser les manifestants et dégager la route. A Saint-Denis une délégation des élèves a été reçue par les responsables du rectorat et ont ensuite repris les cours. A Saint-Benoît, un rond-point a été brièvement bloqué dans la matinée par un groupe de jeunes.

Ce mouvement de protestation a commencé la semaine dernière pour demander un nouveau calendrier scolaire réduisant la période de travail pendant l'été austral (décembre-janvier), lorsque le climat est très chaud et humide. Plusieurs syndicats leur ont apporté leur soutien. Une délégation des lycéens sera reçue par le recteur de la Réunion mardi prochain afin «d'examiner les conditions de reprises des cours et de faire émerger des pistes de solutions», a indiqué la préfecture dans un communiqué.