Haute-Corse: 19 CRS et gendarmes blessés lors d’incidents après une manifestation nationaliste

FAITS DIVERS Les incidents ont duré «près de trois heures» selon la préfecture...

avec AFP

— 

Des incidents entre manifestants et police, après une manifestation nationaliste à Corte, en Haute-Corse, le 29 janvier 2014.
Des incidents entre manifestants et police, après une manifestation nationaliste à Corte, en Haute-Corse, le 29 janvier 2014. — PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP

Dix-sept CRS et deux gendarmes ont été «blessés» mercredi à Corte, en Haute-Cosre, lors d'incidents après une manifestation nationaliste, a affirmé ce jeudi la préfecture dans un communiqué.

«Une quarantaine d'individus s'est attaquée aux forces de l'ordre chargées de protéger la sous-préfecture. Durant près de trois heures, CRS et gendarmes ont été la cible de tirs multiples (pierres, engins pyrotechniques, cocktails Molotov, tirs d'armes à feu). Au cours de ces affrontements, 17 CRS et 2 gendarmes ont été blessés», a affirmé la préfecture de Haute-Corse sans préciser la nature des blessures infligées aux membres des forces de sécurité.

Projectiles sur un barrage de CRS

A l'appel de l'organisation Ghjuventu indipendentista (Jeunesse indépendantiste), un millier de personnes avaient manifesté sans incident au centre de Corte pour réclamer la co-officialité de la langue corse, le maintien d'un dispositif fiscal permettant aux insulaires de conserver leurs biens et la mise en oeuvre de réformes institutionnelles votées par l'Assemblée de Corse.

Peu après la fin de la manifestation et l'appel des organisateurs à se disperser dans le calme, quelques dizaines de jeunes avaient lancé des projectiles sur un barrage de CRS en tenue anti-émeutes protégés par des grilles et des boucliers près de la sous-préfecture. Ces derniers avaient riposté par des tirs nourris de grenades lacrymogènes.