Valérie Trierweiler est rentrée d'Inde

© 2014 AFP

— 

Valérie Trierweiler, l'ancienne compagne de François Hollande, a assuré dans un entretien à Paris Match publié jeudi ne pas traverser "une période de crise" mais a confessé avoir eu l'impression de "tomber d'un gratte-ciel" à la révélation d'une liaison du chef de l'Etat avec Julie Gayet.
Valérie Trierweiler, l'ancienne compagne de François Hollande, a assuré dans un entretien à Paris Match publié jeudi ne pas traverser "une période de crise" mais a confessé avoir eu l'impression de "tomber d'un gratte-ciel" à la révélation d'une liaison du chef de l'Etat avec Julie Gayet. — Indranil Mukherjee AFP

Valérie Trierweiler, l'ancienne compagne de François Hollande, est rentrée en France mercredi matin après son voyage en Inde en soutien à l'ONG Action contre la faim, a-t-on appris de source aéroportuaire.

Son avion en provenance de Bombay a atterri à 08H05 à Roissy-Charles-de-Gaulle et Mme Trierweiler a quitté l'aéroport parisien dans la foulée sans passer par le terminal des passagers, a expliqué cette source à l'AFP.

En Inde, où elle s'était rendue juste après l'annonce de sa séparation avec le chef de l'Etat, elle avait évoqué publiquement, pour la première fois depuis la fin de cette relation, ses rapports avec François Hollande, qu'elle qualifie de «bons».

L'ex-compagne du président Hollande, chroniqueuse littéraire à l'hebdomadaire Paris Match, a aussi assuré vouloir poursuivre le journalisme: «Je continue, mais je n'ai pas de projet, c'est trop tôt», a-t-elle précisé.

En revanche, elle ne se voit pas redevenir journaliste politique, ce qu'elle a longtemps été: «Je n'en ai pas envie et ce serait trop compliqué».