Fraude fiscale chez HSBC: Des noms de personnalités révélés

FISCALITE Le quotidien «Le Monde» a eu accès à une liste de clients soupçonnés de fraude...

M.Gr.

— 

La banque HSBC à Genève en Suisse, le 14 avril 2013.
La banque HSBC à Genève en Suisse, le 14 avril 2013. — JOFFET/SIPA

L'enquête avance. Selon les informations du Monde, qui a pu avoir accès aux premiers éléments du dossier, l'enquête sur l'incitation à l'évasion fiscale mise en place par la banque HSBC progresse.

Le quotidien livre ainsi le nom de plusieurs personnalités figurant sur une liste, dont le chef étoilé Paul Bocuse, l'ex-président du Crif Richard Prasquier et un champion du monde de football 1998, dont le nom est encore inconnu.

Ancienne Miss France

Selon Le Monde, plusieurs de ces personnalités ont déjà régularisé leur situation. Sur cette liste de plus de 3.000 noms, figurent une soixantaine de personnalités isolées par le journal. Ainsi, certains sont «en règle» avec l'administration fiscale. Comme le footballeur Christian Karembeu ou encore le lunetier Alain Afflelou.

D'autres affirment avoir hérité d'un compte, comme le cinéaste Cédric Klapisch, l'avocat Michel Tubiana ou l'ex-président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) Richard Prasquier ou encore le psychanalyste Gérard Miller. Tous expliquent y figurer parce que leurs parents y avaient ouvert un compte pour eux. S'ils ont tous accepté de répondre aux questions du Monde, ils affirment que leur cas a été régularisé.

Mais certains n'ont pas encore donné d'explications. Ainsi, les enquêteurs français disposent d'informations détaillées sur un «champion du monde en 1998, titulaire d'1,6 million d'euros chez HSBC, de même que sur deux monstres sacrés du cinéma français, un humoriste star, une vedette de la chanson, une ancienne Miss France. Et enfin un sénateur UDI». Aucun n'a donné suite aux sollicitations du Monde, qui souligne que l'enquête a repéré les noms de très nombreux «employés HSBC» qui pourraient n'être que des prête-noms.

Etourderie

Parmi ces clients de l'établissement qui ne se sont pas expliqués, seul un nom a été communiqué. Il s'agit du cuisinier Paul Bocuse, qui détenait un compte non déclaré de 2,2 millions d'euros mais plaidait l'étourderie.

La banque HSBC est dans le viseur de la justice après qu'un de ses anciens informaticiens travaillant à Genève, Hervé Falciani, a révélé en 2008 détenir un fichier interne listant les noms de près de 3.000 comptes non déclarés et détenus par des Français. La liste a ensuite été transmise à la justice française. Cinq ans après, l'enquête commence à porter ses fruits.