Astraée va briller aux JO

CRÉATION 'entreprise, installée à Villeurbanne (Rhône), sera représentée à Sotchi...

Caroline Girardon
— 
La société Astraée conçoit des costumes de danse pour les compétitions.
La société Astraée conçoit des costumes de danse pour les compétitions. — Caroline Girardon / 20 Minutes

Pas une minute de répit. Dans le petit atelier de l'entreprise Astraée, à Villeurbanne, à côté de Lyon, les commandes s'enchaînent. Depuis l'été dernier, Sophie Thomas et Marine de Brito ne comptent plus les heures passées derrière leurs machines à coudre. Cette petite société de deux personnes est l'une des trois seules en France à fabriquer des costumes de danse pour les compétitions, y compris des tenues pour les patineurs de haut niveau. Florent Amodio, qui portera les couleurs de la France aux Jeux olympiques de Sotchi, a fait appel aux deux demoiselles pour réaliser tous ses costumes.

Bouche à oreille

«Il est exigeant et il sait ce qu'il veut, raconte Sophie Thomas, cofondatrice d'Astraée. Nous avons utilisé uniquement des matières en stretch pour qu'il puisse bouger sans trop de gêne. Il aime porter des pantalons assez près du corps et très légers afin qu'il puisse se laisser emporter dans ses sauts et ne pas être freiné par des mouvements de tissus. C'est un garçon adorable qui a la tête sur les épaules.» En trois ans et demi, la petite entreprise s'est forgée une solide réputation. «On n'a jamais attendu le client. Le bouche à oreille marche très bien. Les clubs de danse ne manquent pas dans la région. Ils constituent une grosse partie de notre clientèle», précise Sophie Thomas.

«Incroyable talent»

La jeune femme, ancienne danseuse sportive et styliste de formation, dessine elle-même les futurs modèles. Et ses idées, elle les puise souvent dans les magazines de mode. L'an passé, So Unikid, qui étaient arrivés en finale de l'émission «La France a un incroyable talent», l'avaient également sollicité. «Ils nous ont contactés dans l'urgence. En une semaine, on a dû réaliser huit tenues de danse, sachant qu'il faut compter une dizaine d'heures de travail par pièce.» Les adolescents ont apprécié. Depuis, ils sont devenus de fidèles clients.

 

■ Chiffre d'affaires

Fondée en 2010, l'entreprise Astraée a réalisé un chiffre d'affaires de 118 000 € en 2013,  soit une augmentation de près  de 30 000€ en trois ans.