Gastro-entérite: Le seuil de l'épidémie devrait être franchi cette semaine

SANTE Les régions les plus touchées sont la Bretagne, l'Alsace et le Limousin...

A. Le G.

— 

Chaque hiver, la vague de gastroentérites revient en France métropolitaine et pourtant, à l'image de la grippe, cette maladie banale mériterait un effort de recherche plus conséquent pour être mieux connue, selon des spécialistes.
Chaque hiver, la vague de gastroentérites revient en France métropolitaine et pourtant, à l'image de la grippe, cette maladie banale mériterait un effort de recherche plus conséquent pour être mieux connue, selon des spécialistes. — Patrick Bernard AFP/Archives

Les cas de gastro-entérites sont augmentation en France métropolitaine et le seuil de l'épidémie devrait être franchi la semaine prochaine , selon le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm.

La Bretagne, parmi les régions les plus touchées

Les régions les plus touchées sont la Bretagne (499 cas/100.000 habitants), l'Alsace (444) et le Limousin (412).

La semaine dernière, 176.000 nouveaux cas de diarrhée aiguë ont été vus en consultation de médecine générale en métropole.

>> Retrouvez ici notre article La gastro est de retour: Comment s'en prémunir?

Les symptômes de la gastro-entérite

Les symptômes de la gastro-entérite sont des nausées, la perte d'appétit, crampes abdominales et vomissements qui apparaissent brutalement. Mais aussi de la diarrhée, de la fièvre et des céphalées (maux de tête).

La gastro-entérite peut parfois déboucher sur des complications telles que la déshydratation, pouvant même conduire à une hospitalisation. Les personnes à risque sont les jeunes enfants et les nourrissons, les personnes âgées, et les personnes ayant un système immunitaire faible. Les signes de la déshydratation sont une sécheresse de la peau et de la bouche, les yeux et les parties molles du crâne (chez les nourrissons) enfoncées, notamment.

Le lavage de main, le rempart contre la maladie

Seul moyen de se prémunir contre le virus de la gastro-entérite se laver les mains régulièrement et systématiquement après être allé aux toilettes. 

Selon les données du Baromètre santé 2010 de l’Inpes, le lavage des mains est loin d'être systématique. Ainsi, 40 % des Français déclarent ne pas se laver systématiquement les mains avant de faire la cuisine, 66 % ne le font pas systématiquement après avoir pris les transports en commun.