Gayet-Hollande: La sécurité du président jamais compromise selon Valls

POLEMIQUE Le ministre a affirmé que la protection du chef de l'Etat n'a pas failli...

avec AFP

— 

Manuel Valls au ministère de l'Intérieur le 3 janvier 2014.
Manuel Valls au ministère de l'Intérieur le 3 janvier 2014. — LIONEL BONAVENTURE / AFP

La sécurité de François Hollande n'a jamais été compromise, a réaffirmé dimanche son ministre de l'Intérieur Manuel Valls, interrogé sur les rendez-vous du président avec l'actrice Julie Gayet révélés par le magazine Closer.

>> L'appartement secret au centre des questions

«Non, je suis extrêmement clair là-dessus, le président est protégé tout le temps, aussi bien dans ses déplacement publics» que dans la sphère privée, par une soixantaine de fonctionnaires de police et de la gendarmerie «de très grande qualité», a-t-il affirmé lors du «Grand rendez-vous» Europe1-I

«Respect sacré» de la vie privée

«La sécurité du président de la République n'a pas été mise en danger», a-t-il insisté, affirmant n'avoir pas été mis au courant de cette affaire. Si le ministre de l'Intérieur était mis au courant de l'agenda privé du président, du Premier ministre et de toutes les personnalités protégées par ses services, «nous ne serions plus en démocratie», a affirmé Manuel Valls.

Appelant à la «décence» et à la «pudeur» dans cette affaire, il a estimé qu'il fallait accorder un «respect sacré» à la vie privée.

Interrogé sur les risques que ce feuilleton privé «balaye» tous les autres sujets au passage, Manuel Valls a dit faire confiance à la «très grande intelligence collective» des Français et à leur «lucidité».