Dieudonné doit «règler ses comptes avec la Justice», déclare Valls

SOCIETE Des procédures judiciaires sont en cours, a déclaré Manuel Valls...

avec AFP

— 

Dieudonné M'bala M'bala lors d'une conférence de presse à Paris, le 11 janvier 2014
Dieudonné M'bala M'bala lors d'une conférence de presse à Paris, le 11 janvier 2014 — Alain Jocard AFP

Des procédures judiciaires sont en cours concernant «l'organisation de l'insolvabilité» de Dieudonné et les amendes dont il ne s'est pas acquittées, a déclaré dimanche Manuel Valls, estimant que le polémiste devait «régler ses comptes avec la justice».

>> La réaction des spectateurs nantais à l'interdiction du spectacle de Dieudonné

«Nous avons parlé de victoire parce que nous avons interrompu, brisé un élan, celui de cet individu (...) qui s'apprêtait à faire une tournée (...) pour diffuser une parole de haine, pour diffuser cette haine du juif coupable de tous les problèmes de la société», a expliqué le ministre de l'Intérieur sur Europe1/I-télé/leMonde.

>> Le Conseil d'Etat interdit le spectacle à Nantes

Dieudonné avait annoncé le week-end dernier qu'il renonçait à donner son spectacle «Le Mur», interdit par la justice pour ses sorties antisémites.

«Combat pour les valeurs de la République»

«Je dis qu'en tout cas il ne peut plus prononcer ces mots, parce qu'il est sous surveillance», a ajouté Manuel Valls. Le ministre a rappelé qu'il y avait «des procédures judiciaires concernant l'organisation de son insolvabilité, concernant le fait qu'il ne s'est pas acquitté des amendes pour lesquelles il avait été condamné», notamment pour antisémitisme ou injure raciale.

>> Que pensent les Français de cette interdiction? Les chiffres d'un sondage ici

«Il faut qu'il règle ses comptes avec la justice», a-t-il ajouté, affirmant que «bien sûr» les mesures judiciaires seront exécutées. «Le mouvement que ce gouvernement a enclenché a, me semble-t-il, remobilisé l'ensemble des services de l'Etat», a-t-il ajouté.

«Cet homme là est raciste, antisémite, homophobe, et (...) à ceux qui vont le voir, naïvement car il y en a, je veux rappeler qui il est», a-t-il insisté. Interrogé sur une baisse de sa popularité dans les sondages suite à cette affaire, Manuel Valls a répondu: «Vous croyez qu'on peut réduire un combat pour les valeurs de la République à un duel entre des personnes ou à des baisses sondagières? On n'en fait jamais assez contre le racisme, l'antisémitisme et la haine de l'autre».