Soupçons d'achat de votes à Corbeil-Essonnes: Le maire UMP Bechter mis en examen

JUSTICE L'enquête sur les soupçons d'achat de votes avance...

avec AFP

— 

Jean-Pierre Bechter (UMP) dans un bureau de sa permanence au siege de la Fondation Dassault à Corbeil-Essonnes, le 2 décembre 2010.
Jean-Pierre Bechter (UMP) dans un bureau de sa permanence au siege de la Fondation Dassault à Corbeil-Essonnes, le 2 décembre 2010. — GILLES BASSIGNAC/JDD/SIPA

Le maire UMP de Corbeil-Essonnes Jean-Pierre Bechter a été mis en examen vendredi par les juges enquêtant sur les soupçons d'achat de votes dans cette commune de l'Essonne, a indiqué à l'AFP une source judiciaire.

Cristela de Oliveira, adjointe au maire, et Younès Bounouara, présenté comme un relais de l'industriel et sénateur UMP Serge Dassault dans les quartiers sensibles de Corbeil-Essonnes, ont également été mis en examen par les deux juges.

Trois autres personnes placées en garde à vue ont en revanche été relâchées: l'épouse d'un autre élu de Corbeil-Essonnes, un employé de Serge Dassault et un proche de Younès Bounouara.