Quand un artiste pop invente le rassemblement positif

Oihana Gabriel

— 

L'artiste américain Markus (au centre) a déjà organisé un petit rassemblement positif en novembre 2013 à Lille.
L'artiste américain Markus (au centre) a déjà organisé un petit rassemblement positif en novembre 2013 à Lille. — 20 Minutes

Les touristes place de la République risquent d’avoir une surprise dimanche midi: tomber sur des Français épicuriens qui scandent «j’aime la danse» ou «j’adore mon chat». Originaire de Washington, Markus n’a pas perdu sa joie de vivre en arrivant en France. Cet artiste de pop a imaginé un concept plutôt novateur: le rassemblement positif. «Quand je suis arrivé à Lille, il y a deux ans, j’ai été choqué par toutes les manifestations. Aux Etats-Unis, c’est rare de manifester. Chez nous, ça ressemble à Occupy Wall Street! Chaque semaine, tout le monde exprimait son malheur. Je me suis dit, si on utilisait cette énergie pour réfléchir sur les choses positives de la vie, pour transmettre nos "good vibes"…»

Une première manifestation positive à Lille

Une envie qui se traduit en actes. En novembre, Markus organise la première manifestation positive à Lille. «Il faisait très froid, alors j’ai cuisiné un gros panier d’"apple turnover", c’est comme des chaussons aux pommes. On était peu nombreux, mais on a discuté de la positivité et avec mon groupe, on a fait un petit concert acoustique.» 

Un panneau avec «j’aime ma famille», «mon boulot», «la musique»

Et Markus souhaite exporter cette petite folie optimiste. Avec un premier détour par Paris dimanche. L’invitation est donc lancée: dimanche à 12h30, tous les Parisiens qui ont envie de partager leurs petits bonheurs ont rendez-vous place de République. «J’ai envie que chacun amène un panneau pour lancer un "j’aime ma famille" ou "mon boulot", "la musique"… N’oublions pas de célébrer la vie!». Les réjouissances se poursuivent à partir de 17h au chaud, et plus précisément au Gibus où Markus a invité certains musiciens et DJ comme Kuku, Jain, Shabaaz Mystic et Selecta Carlito. Les heureux invités pourront profiter d’expositions, des shows et d’un buffet*.

«Et j’envisage un tour de France de la manifestation positive, reprend l’artiste américain. Avec un rassemblement à Nice en juin et sans doute par la suite à Bordeaux, au Havre et à Strasbourg. Je rêve que ça devienne un vrai mouvement! Aux Etats-Unis, on a une expression qui dit "count your blessings"(appréciez votre bonne fortune).»

* L’entrée est payante (12,99€). Au Gibus, 18, rue du Faubourg du Temple, 11e