Journée noire pour les transports en commun franciliens

Jérôme Comin

— 

Aux heures de pointe dans le RER A, à la station Châtelet-Les Halles de Paris, le 11 février 2010
Aux heures de pointe dans le RER A, à la station Châtelet-Les Halles de Paris, le 11 février 2010 — VALINCO/SIPA

Grosse pagaille ce vendredi matin sur le réseau de RER. Dès 8h10, le trafic a été complètement interrompu sur la ligne du RER A entre les stations Nation et Charles de Gaulle Etoile  en raison d'un «accident grave de voyageur» qui a eu lieu en gare d'Auber.

Réactions en chaîne

Bloqués pendant plus d’une heure dans les rames qui suivaient celle qui a dû être immobilisée à la suite de l’accident à Auber, les usagers ont vu leur RER A repartir dans l’autre sens pour être débarqués à Châtelet-les Halles où la situation est vite devenue critique. «Ils nous font tous descendre pour qu’on prenne le métro, mais vu le nombre qu’on est c’est juste impossible», se plaint Samir qui tente de se frayer un passage dans une foule compacte agglomérée  au niveau du hall de correspondance.

Trois lignes de métro saturées

Les accès aux lignes 7, 14 et 11 sont en effet vite saturés d’autant plus que les RER B et D connaissent eux aussi des incidents techniques qui ralentissent fortement le trafic.

Les agents de la RATP sont rapidement débordés et de nombreux voyageurs décident finalement de sortir de la gare pour tenter leur chance en dehors du réseau souterrain. «C’est vraiment n’importe quoi, râle une jeune femme qui rajuste ses écouteurs sur son bonnet vert. Il y a toujours du monde pour contrôler nos titres de transports mais pour nous donner des infos, il n’y a plus personne.»

La RATP a indiqué de son côté que le trafic devrait reprendre normalement sur le RER A à partir de 11h.

Ces perturbations concluent une semaine particulièrement difficile pour les usagers des transports en commun qui, entre les ruptures de caténaires sur la partie nord du RER B mercredi et un début d’incendie à Châtelet-les-Halles jeudi soir,  n’ont pas été épargnés.

>> Vous êtes concernés par les perturbations de ce vendredi matin? Racontez-nous votre matinée de galère dans les commentaires ci-dessous ou sur contribution@20minutes.fr.