Garde à vue prolongée de Samy Nacéri: Que s’est-il réellement passé dans l’appartement?

INFO «20 Minutes» us avons consulté le procès-verbal d’intervention des policiers…

William Molinié

— 

Samy Nacéri à Deauville le 6 septembre 2008.
Samy Nacéri à Deauville le 6 septembre 2008. — FRANCOIS GUILLOT / AFP

17h30: DERNIERE MINUTE - Selon nos informations, la garde à vue de l'acteur a été prolongée ce jeudi. Il était dans l'après-midi à l'unité médico-légale de l'Hôtel-Dieu, nous a indiqué une source proche de l'enquête, sans plus de précision...

L’histoire d’un retour aux enfers. Cet été, après une rixe, Samy Nacéri expliquait devant le juge qu’il ne pouvait plus boire d’alcool à cause de sa greffe de rein. Il appuyait ses propos devant les médias: «Si je bois un verre d’alcool, je tombe par terre 15-20 minutes après, c’est fini. La drogue, c’est encore pire, j’en parle même pas». 

Six mois plus tard, les déboires judiciaires du comédien continuent. Entourés, semble-t-il, toujours de vapeurs d’alcool. Samy Nacéri, 52 ans, a été placé en garde à vue mercredi et l’était toujours ce jeudi matin pour «violences sur conjoint avec arme par destination», en même temps qu’Audrey, sa «concubine» de 32 ans.

«Propos injurieux»

Il était 13h05 quand les policiers sont entrés au domicile du comédien, boulevard de la Somme à Paris (17e). Dans l’appartement, au deuxième étage, les pompiers sont en train de soigner Samy Nacéri, assis dans le canapé du salon, et de lui faire un pansement sur l’avant-bras gauche. L’acteur présente aussi des traces de coupures superficielles sur le thorax. Par terre, dans le couloir, des documents jonchent le sol. Le désordre règne, notent les policiers.

Immédiatement, à leur vue, il «se met à vociférer en […] tenant des propos injurieux», apprend-on à la lecture du procès verbal d’intervention que 20 Minutes s’est procuré. Audrey, elle, est «en pleurs dans sa chambre». Elle raconte aux policiers que Samy Nacéri est venu «l’importuner» alors qu’elle «était couchée dans le lit conjugal». Selon elle, il lui aurait «pris la tête en la cognant contre la porte d’entrée», indique-t-elle. Puis, pendant qu’elle appelait la police, il se serait lui-même porté des coups de couteau au niveau du ventre.

A plusieurs reprises, la jeune femme se montre «énervée». Les policiers sont contraints de les séparer. Samy Nacéri, «très excité», est menotté afin qu’il «ne s’en prenne de nouveau à sa concubine» ou aux policiers. Emmené aux urgences de l’hôpital Bichat (18e), il est examiné par des médecins qui jugent son état compatible avec un placement en garde à vue.

Nacéri met en cause sa compagne

De son côté, la version du comédien est toute autre. Il assure «avoir été frappé» par Audrey avec un tube en métal ainsi qu’une statuette, rapporte une synthèse policière des faits, portée à la connaissance de 20 Minutes. Selon lui, elle aurait aussi pris un «couteau de table en inox» dans la cuisine et lui aurait porté deux coups sur le thorax ainsi que l’avant-bras gauche. Placée en garde à vue, elle était toujours ce jeudi matin entendue par les policiers du service de l’accueil et de l’investigation de proximité (SAIP) du 17e. Son avocat, contacté par 20 Minutes, n'était pas joignable «dans l'immédiat».

Si ce procès-verbal ne fait à aucun moment mention d'alcoolisation, une source proche de l’enquête contactée par 20 Minutes, assure pourtant que Samy Nacéri était en «état d'ébriété» lors de l’intervention des policiers. Lundi matin, déjà, l’acteur avait été placé en cellule de dégrisement dans le 17e. Selon nos informations, il revenait d’une soirée parisienne bien connue des fêtards, la «Concrete», port de la Rapée (12e). Des participants à cette soirée confirment que l’acteur paraissait «fortement alcoolisé». D’ailleurs, des photos prises au cours de cette fête et qui «tournent» sur les réseaux sociaux ne mettent pas le comédien à son avantage.

La décision de lever ou non la garde à vue du couple devait être prise à la mi-journée.