Près de 150 horodateurs ont été vandalisés à Rennes

FAITS DIVERS De la mousse polyuréthane a été introduite dans la fente des parcmètres...

Vincent Vantighem

— 

Un horodateur.
Un horodateur. — BEBERT BRUNO/SIPA

Cela ressemble à s'y méprendre à un acte de vengence. Ou de rébellion. Voire les deux en même temps. Près de 150 horodateurs du centre-ville de Rennes (Ille-et-Vilaine) ont été vandalisés dans la nuit de mardi à mercredi, a-t-on appris ce jeudi matin. Révélé par France Bleu Armorique, l'acte de vandalisme a consisté à introduire de la mousse polyuréthane dans les fentes des parcmètres du centre-ville.

Aucune revendication n'était parvenue à la mairie, jeudi matin, assure l'Agence France Presse.

«C'est innacceptable!»

Pour autant, la mairie a annoncé son intention de porter plainte. «Je suis surpris et heurté. Ce n'est sans doute pas le fait d'une personne isolée mais quelque chose de prémédité, réagit ainsi Eric Berroche, l'adjoint (PCF) chargé de la Voierie à la ville de Rennes. C'est innacceptable. Aussi innacceptable que de dégrader des portiques ecotaxes ou des radars.»

Selon France Bleu Armorique, la police municipale a,elle, indiqué qu'elle serait tolérante avec les automobilistes dans l'incapacité de s'acquitter de la facture.