«Les femmes qui prennent Diane 35 n'ont aucune raison d'avoir peur»

INTERVIEW Le vice-président du Syndicat des dermatologues vénérologues (SNDV), Fabien Guibal, estime que le retour du médicament Diane 35 sur le marché ne met pas en danger les patientes...

Propos recueillis par Audrey Chauvet

— 

Illustration de plaquettes de pilules Diane 35, un antiacnéique détourné en contraceptif.
Illustration de plaquettes de pilules Diane 35, un antiacnéique détourné en contraceptif. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Un scandale pour rien? D’après Fabien Guibal, vice-président du Syndicat des dermatologues vénérologues (SNDV), le retrait du médicament contre l’acné Diane35 en mai dernier pour des risques de caillots sanguins était une fausse alerte. Alors que l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a annoncé ce lundi le retour de Diane 35 dans les pharmacies françaises, le dermatologue fait le point sur ce médicament controversé.

Diane35 pourra à nouveau être prescrite par les médecins mais uniquement pour le traitement de l’acné et non comme contraception. Qu’est-ce que cela va changer?

La situation n’a pas changé, hormis le fait que Diane devra être prescrite en tant que traitement anti-acnéique en cas d’échec des autres thérapeutiques. L’autorisation de mise sur le marché donnée par l’ANSM n’est qu’un engagement de remboursement: si on prescrit Diane comme contraceptif, elle ne sera pas remboursée. Mais c’est toujours au médecin de voir au cas par cas avec ses patientes si Diane est indiquée.

Les femmes traitées par Diane 35 ont-elles des raisons de s’inquiéter?

Elles n’ont aucune raison d’avoir peur. Il y a eu quatre décès répertoriés sur 4,5 millions de personnes traitées, soit un décès sur un million de personnes… Si on considère ce risque, on interdit tous les médicaments. Diane 35 est un médicament parfaitement bien toléré. Si le ministère l’a retiré en mai, c’était pour se prémunir de toute crise sanitaire. Mais il n’est pas possible de démontrer le lien de cause à effet entre le médicament et les accidents cardiovasculaires.

Y a-t-il toutefois des précautions à prendre lorsque l’on prend Diane35?

Les précautions sont les mêmes que pour tous les traitements: les médecins doivent mener un interrogatoire ciblé pour éliminer les contre-indications. Mais dans le cas d’un traitement de l’acné, on peut par exemple prendre de l’isotrétinoïne et Diane35, les deux molécules n’agissent pas de la même façon et sont synergiques.