Homme retrouvé calciné à Mougins: Un suspect interpellé et mis en examen

Vincent Vantighem

— 

Illustration véhicule de gendarmerie.
Illustration véhicule de gendarmerie. — Vincent Wartner/20 Minutes

Il s’agirait d’un règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants. Un suspect a été identifié, arrêté et mis en examen après la découverte, mercredi 8 janvier, du corps d’un homme calciné dans le coffre d’une voiture située à Mougins (Alpes-Maritimes), a appris, ce mercredi 20 Minutes, auprès de la gendarmerie nationale.

«Il s’agit d’un règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants», assure la gendarmerie dans un communiqué, précisant que la victime, retrouvée brûlée, présentait des traces de coups de couteau.

Une trentaine d’enquêteurs sur l’affaire

Face à la gravité des faits, la gendarmerie nationale, agissant après l’ouverture d’une information judiciaire pour «assassinat», avait mis une trentaine d’enquêteurs sur le coup. Deux d’entre eux, spécialistes, avaient permis dès le début de l’enquête d’identifier la victime et de prélever sur la scène des substances incendiaires.

«Le travail sur l’environnement de la victime et les différentes investigations (auditions, perquisitions, saisies) ont permis de soupçonner qu’elle s’adonnait à un trafic de stupéfiants», poursuit la gendarmerie.

Il aurait bénéficié de complicités pour faire disparaître les preuves

L’enquête a rapidement orienté les gendarmes vers un homme domicilié à Cannes qui a été interpellé samedi en fin de soirée. «Les incohérences dans les auditions ont permis de confondre l’auteur présumé de l’homicide, poursuit la gendarmerie. Et d’identifier des complicités dont il aurait pu bénéficier pour tenter de faire disparaître les preuves.»

Mis en examen pour «assassinat», «destruction par incendie», le suspect a été écroué. Le procureur de la République de Grasse doit donner une conférence de presse à 15h.