Election du bar le plus pourri de Paris

Oihana Gabriel

— 

Capture d'écran du blog Paris Zig-Zag.
Capture d'écran du blog Paris Zig-Zag. — no credit

Une petite sélection à éviter de toute urgence pour aller fêter un anniversaire ou une Saint-Valentin. A partir de ce mercredi matin et jusqu’au 15 février, le blog Paris Zig Zag devient un contre-guide utile pour les sorties à Paris. En clair, il propose à tous les internautes les «Bras d’Honneur 2014» (#BDH2014), soit la première remise des prix des pires adresses parisiennes.

Serveur grincheux et arnaques

Un concours à contre-courant puisque les éloges pleuvent sur nombre de sites qui vantent le menu délicieux et peu onéreux ou le bar à concept innovant. Cette fois, les consommateurs pourront alerter sur le plat froid et trop salé, le restaurant qui propose un niveau de décibels équivalent à un concert de hard rock et le serveur grincheux qu’il faut supplier une bonne quinzaine de fois pour avoir du pain. Pour voter, rendez-vous sur le site de Paris Zig-Zag.

«Depuis la naissance du blog, il y a deux ans et demi, on recevait souvent des messages d’internautes qui alertaient sur telle adresse, explique Ludovic, à l’origine du concours. Mais le but n’est pas de faire du bashing.» C’est pourquoi les organisateurs ne publieront pas directement sur le site les commentaires qui pourraient être un poil agressifs, mais délivreront le palmarès le 21 février. «Une fois la sélection faite, on va tester ces adresses. On ne sait pas encore si on ira physiquement dans les établissements ou si on fait une cérémonie virtuelle. Mais on espère qu’ils réagiront bien… et même qu’ils amélioreront leur service, reprend le cofondateur de Paris Zig Zag. Et l’expérience sera renouvelée l’année prochaine… en espérant que les adresses citées ne seront pas les mêmes.

Les frites par terre qui retournent dans l’assiette

Les organisateurs proposent cinq familles de doléances pour plus de précision: le service le plus détestable, la pire arnaque, les toilettes les plus pourries, la décoration la plus ratée et le plus beau hold-up. Attention, les internautes ne pourront élire qu’un seul bar ou restaurant par catégorie. En trois heures ce mercredi matin, ils ont déjà reçu 200 adresses. «Il y a deux semaines dans une brasserie de Saint-Lazare, j’ai commandé une bavette-frites à 20 euros, raconte Ludovic. A la sortie de la cuisine, le serveur renverse les trois quarts des frites par terre, les ramasse, les remet dans l’assiette. Quand il me vante les "frites maison" pour ces patates surgelées, je lui dis que j’ai tout vu… et il nie.» A voir si ce petit concours convaincra ces bars et restaurants pointés du doigt de faire un effort côté propreté et amabilité…