Un clandestin guinéen se noie en sautant d'un bateau au large de Marseille

FAITS DIVERS Deux hommes ont sauté à la mer à la sortie du port de Marseille, vraisemblablement pour tenter de gagner la rive à la nage...

V.C. (avec AFP)

— 

Le port de Marseille, le 5 novembre 2013.
Le port de Marseille, le 5 novembre 2013. — AFP PHOTO / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Un jeune clandestin guinéen s'est noyé vendredi en sautant d'un bateau au large de Marseille, a-t-on appris samedi de source proche de l'enquête. Deux ressortissants guinéens sont arrivés vendredi clandestinement à bord d'un porte-conteneurs italien de la compagnie Ignazio Messina, le Jolly Marrone. Après avoir été repérés à leur arrivée par la Police aux frontières (PAF), ils ont été laissés à bord du cargo, qui a appareillé le jour même pour Barcelone.

Les deux hommes, nés 1995, ont sauté à la mer à la sortie du port de Marseille, vraisemblablement pour tenter de gagner la rive à la nage. L'un deux a été rapidement retrouvé, sain et sauf, mais l'autre n'a pu être repêché. Son corps a été découvert par des plongeurs de la gendarmerie samedi en milieu d'après-midi au fond de l'eau, près de la digue du port. Le Guinéen survivant a été placé en zone d'attente au centre de rétention administrative (CRA) du Canet.

«Un réfugié guinéen désespéré se noie dans le port de Marseille. Ce nouveau drame devrait rappeler (au ministre de l'Intérieur Manuel) Valls ce que peut être l'une des conséquences de sa politique inhumaine», a réagi Joël Aparicio, président de de la section Istres Ouest Provence de la Ligue des droits de l'Homme.