Dieudonné veut «passer à autre chose»... Il abandonne son show «Le Mur» définitivement...

avec AFP

— 

JOEL SAGET / AFP
Ce live est désormais terminé, merci de nous avoir suivis.
19h57: Pas de spectacle samedi soir à la Main d'Or

Dieudonné, interdit de spectacle à Orléans, n'en donnera pas non plus samedi soir au théâtre de la Main d'Or à Paris, a déclaré à la presse sur place un porte-parole du polémiste.
«Il n'y aura pas de spectacle ce soir (...), ni de l'ancienne ni de la nouvelle version», laquelle n'est «pas encore complètement prête», a annoncé «Jacky» aux fans regroupés près du théâtre, dont les accès étaient bouclés par les forces de l'ordre, a constaté une journaliste de l'AFP.
«Il y a tellement d'aléas, c'est au jour le jour (...) Il y a un tel flou», a-t-il continué, évoquant aussi «une fatigue générale» de Dieudonné.

17h38: Le Conseil d'Etat confirme l'interdiction du spectacle de Dieudonné à Orléans

Le Conseil d'Etat a validé samedi l'ordonnance du tribunal administratif d'Orléans confirmant l'interdiction par le maire de la ville du spectacle du polémiste Dieudonné qui était prévu dans la soirée dans cette ville.
La plus haute juridiction administrative avait été saisie par les avocats de Dieudonné qui contestaient l'ordonnance du tribunal administratif d'Orléans. Après Nantes et Tours, c'est la troisième fois que le Conseil d'Etat, statuant en référé (procédure d'urgence), confirme l'interdiction du spectacle controversé du polémiste.

15h52: Pour résumer:
- Dieudonné abandonne son spectacle «Le Mur»
- Il va essayer de commencer le plus tôt possible son nouveau show, «Asu Zoa», qui parlera de l'Afrique
15h51: Dieudonné n'a pas souhaité laisser les journalistes poser des questions

15h50: "Quant à moi, je passe à autre chose. Il n'y a plus d'affaire Dieudonné."

15h49: "Je termine juste avec ce que m'avait dit Aimé Césaire: ire avec la souffrance nègre, vous allez éranger beaucoup de monde, Dieudonné."

15h48: "Je vous remercie à vous, vous m'avez suivi. Vous pourrez maintenant aller photographier d'autres personnes, vous la presse. Nous allons maintenant rire encore plus fort avec Asu Zoa. Cette société a perdu tous ses repères, donc si on peut rétablir un lien avec la réalité..."

15h46: "Laissons sereinement la justice s'exprimer. J'attends la décision du Conseil d'Etat ce soir. Je voudrais commencer mon spectacle le plus tôt possible. Je me conforme à l'Etat, ça ne m'empeche pas de penser ce que je pense. Ce spectacle; Asu Zoa, va porter beaucoup d'émotions, parce qu'il y a des gens aujourd'hui en France qui se reconnaissent à travaers mon combat pour la liberté."

15h45: "Je suis content que ce jugement ait eu lieu à Nantes, lieu de l'Edit de Nantes, tout ça."

15h44: "J'ai accepté de me conformer à cette décision"... "Mon spectacle va parler de la place de l'Afrique dans le monde aujourd'hui. J'aurais beaucoup de plaisir à laisser parler mes ancêtres."

15h43: "J'ai reçu 3 officiers de la PJ qui m'ont exliqué qu'il y avait un arrêté confirmant l'interdiction de mon spectacle"... "Je pense que ce n'est pas au Conseil d'Etat de soupeser tout ça."

15h42: "L'ingérence politique aujourd'hui est criante".

15h41: Dieudonné s'exprime à Paris
14h40: Pour Valls, «la loi sera appliquée avec beaucoup de sérénité et de fermeté»
Interrogé sur le bras-de-fer judiciaire opposant l'Etat et Dieudonné et la crainte d'une éventuelle poussée de colère chez les fans du polémiste, il a assuré que «la loi sera appliquée avec beaucoup de sérénité et de fermeté». «La justice administrative, la justice tout simplement, les services publics font leur travail (...) j'ai déclenché un mouvement parce qu'il y avait une forme d'impunité qui me révoltait alors que depuis plusieurs mois, j'évoquais ce cas-là», a-t-il ajouté
14h36: Valls ne laissera «plus rien passer des mots qui divisent les Français»
Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, en visite à Evry (Essonne), a prévenu qu'il ne laisserait «plus jamais, plus rien passer des mots qui divisent les Français», en référence aux spectacles de Dieudonné.
«Moi, comme ministre de l'Intérieur en charge de l'application des lois républicaines et de l'ordre public, je ne laisserai plus jamais, plus rien passer des mots qui divisent les Français», a déclaré le ministre à quelques journalistes, en marge d'une visite à titre privé à la cérémonie des voeux de la mairie d'Evry dont il a été le maire.
13h17: Dieudonné «abandonne définitivement» son spectacle «Le Mur»
Selon ses avocats, il veut en donner un nouveau.
12h42: Les avocats de Dieudonné contestent les décisions prises à Paris et Orléans
La défense de Dieudonné a décidé de contester devant le Conseil d'Etat et le tribunal administratif de Paris les interdictions des spectacles à Orléans et dans la capitale.L'audience est prévue ce samedi à 16h, a-t-on confirmé au Conseil d'Etat.
Par ailleurs, a ajouté Me Mirabeau, un référé va être déposé dans la journée auprès du tribunal administratif de Paris, juridiction de première instance, contre l'arrêté du préfet de police de Paris ayant interdit vendredi soir le spectacle que comptait donner Dieudonné dès samedi après-midi dans son fief du théâtre parisien de la Main d'Or.
12h12: La rue du théâtre de la Main d'or à Paris bloquée par les CRS?
C'est ce qu'affirme le compte Facebook de Dieudonné.
11h45: Les avocats de Dieudonné vont-ils se pourvoir devant le Conseil d'Etat une nouvelle fois?
C'est en tout cas ce qu'ils avaient annoncé vendredi.
11h44: 2.500 billets avaient été vendus pour le spectacle de ce soir à Orléans
Selon les autorités, environ 2.500 billets ont été vendus sur les 5.000 à 6.000 places que compte le Zénith d'Orléans.

11h40: Voici ce qu'a estimé le tribunal administratif
«L'allégation selon laquelle les propos pénalement répréhensibles et de nature à porter de graves atteintes au respect des valeurs et principes tels que la dignité de la personne humaine et à provoquer la haine raciale relevés lors des séances (du spectacle) tenues à Paris ne seraient pas repris à Orléans, ne suffit à écarter le risque sérieux que le spectacle prévu constitue lui-même une menace à l'ordre public», a estimé le tribunal administratif.
11h06: Le tribunal administratif maintient l'interdiction du spectacle de ce samedi soir à Orléans

Le tribunal administratif d'Orléans a confirmé ce samedi l'arrêté d'interdiction du spectacle, a-t-on appris auprès du greffe. Cette décision, attendue, s'inscrit dans la nouvelle jurisprudence du Conseil d'Etat, qui a validé jeudi et vendredi l'interdiction du même spectacle, «Le Mur», à Nantes et Tours.

Le polémiste Dieudonné, dont le spectacle «Le Mur» a déjà été interdit à deux reprises par la justice, veut donner ce samedi en début d'après-midi à Paris une nouvelle version de son one man show que le préfet de police a d'ores et déjà interdit.

Sur sa page Facebook visible samedi matin, Dieudonné annonce une première séance à 14h au théâtre de la Main d'Or (XIe). Selon le site de réservation du spectacle, trois autres séances sont prévues à 16h, 19h30 et 22h00.

Après la confirmation par le Conseil d'Etat de l'interdiction des séances du «Mur» à Nantes jeudi puis à Tours vendredi, le tribunal administratif d'Orléans doit rendre ce samedi à 11h sa décision sur le recours de Dieudonné contre l'arrêté du maire d'Orléans qui interdit son spectacle le soir même au Zénith de la ville. L'un des avocats de Dieudonné, Me Sanjay Mirabeau, a prévenu vendredi: «A chaque fois que nous aurons une décision d'interdiction en première instance, nous irons au Conseil d'Etat.»

Un nouveau spectacle?

Quant au préfet de police de Paris, il a interdit vendredi en fin de soirée par arrêté les prochains spectacles de Dieudonné au Théâtre de la Main d'Or, samedi, dimanche, lundi, mardi et mercredi programmés au tout dernier moment par l'artiste. Initialement, la prochaine représentation du «Mur» à Paris était prévue pour jeudi et le préfet de police avait déjà engagé une procédure d'interdiction.

Parallèlement à cette programmation surprise, Dieudonné a annoncé sur une vidéo de deux minutes un «nouveau spectacle de danse et de musique, de mime et même de quelques mouvements de taï-chi». L'affiche de ce spectacle, «écrit en trois nuits qui s'inspire de mythes ancestraux et de croyances primitives» et intitulé «Asu Zoa», représente un éléphant dans la savane.

«Valls m'a déclaré la guerre», affirme Dieudonné, ajoutant dans cette vidéo qu'il y a eu une «non violence extraordinaire à Nantes» et qu'il «était clair que l'Etat, Manuel Valls, avaient l'intention qu'il y ait des troubles».

Un appel à acheter son DVD «de manière massive»

Le polémiste propose par ailleurs à son public d'acheter «de manière massive» le DVD de son spectacle: «Plus vous serez nombreux et plus je pourrai continuer le combat.» Il demande d'envoyer un chèque de 43 euros à l'ordre des Productions de la Plume ou le ticket du spectacle annulé de la tournée.

En attendant, Dieudonné ne précise pas les termes qui seraient employés dans son nouveau spectacle «Asu Zoa». Me Mirabeau a dit vendredi que Dieudonné pourrait proposer au maire de Tours Jean Germain (PS), de jouer un autre spectacle, assurant que son client «réfléchit fortement à la solution».

Au cours de précédentes représentations de son spectacle «Le Mur», Dieudonné s'est notamment livré à des attaques contre des personnalités juives, notamment le journaliste de France Inter Patrick Cohen.

«Il pourrait, par exemple, faire un spectacle uniquement sur la communauté noire», a assuré Me Mirabeau.

Une manifestation le 26 janvier à Paris

Comme en écho, Arno Klarsfeld, de l'Association des fils et filles des déportés juifs de France (FFDJF), a annoncé vendredi à l'AFP que la FFDJF ne voyait pas d'opposition à ce que Dieudonné fasse un spectacle si celui-ci s'engageait à ne plus tenir de propos antisémites.

«Puisque Dieudonné est un multirécidiviste de l'incitation à la haine raciale, des propos antisémites et négationnistes, s'il s'engage par écrit devant un juge à ne plus tenir de tels propos, l'Association des fils et filles des déportés juifs de France ne voit pas d'opposition à ce qu'il fasse un spectacle».

«Ce spectacle», a ajouté Arno Klarsfeld, «ne serait dès lors plus un meeting anti-Juifs et cet engagement mettrait fin à un trouble de l'ordre public», argument du Conseil d'Etat pour confirmer l'interdiction du spectacle.

Dieudonné a de toute façon appelé ses partisans vendredi après-midi sur sa page Facebook à manifester le 26 janvier à la Bastille à Paris.