Spectacle de Dieudonné à Tours: l'interdiction confirmée

© 2014 AFP

— 

Le tribunal administratif d'Orléans a confirmé vendredi l'arrêté d'interdiction du spectacle de Dieudonné prévu le soir même à Tours, s'est félicité le sénateur-maire de la ville Jean Germain (PS) devant la presse.
Le tribunal administratif d'Orléans a confirmé vendredi l'arrêté d'interdiction du spectacle de Dieudonné prévu le soir même à Tours, s'est félicité le sénateur-maire de la ville Jean Germain (PS) devant la presse. — Jean-François Monier AFP

Le tribunal administratif d'Orléans a confirmé vendredi l'arrêté d'interdiction du spectacle de Dieudonné prévu le soir même à Tours, a-t-on appris auprès du tribunal.

«Les allégations selon lesquelles les propos pénalement répréhensibles et de nature à mettre en cause la cohésion nationale relevés lors des séances (du spectacle) tenues à Paris ne seraient pas repris à Tours ne suffisent pas pour écarter le risque sérieux que soient de nouveau portées de graves atteintes au respect des valeurs et principes - notamment de dignité de la personne humaine, qui est une des composantes de l’ordre public», a estimé le tribunal administratif.

Le sénateur-maire de la ville Jean Germain (PS) s'est félicité devant la presse de la confirmation de son arrêté, attaqué devant le tribunal administratif d'Orléans par un spectateur et la société de production des spectacles de Dieudonné M'bala M'bala.

«Je ne peux que me réjouir de la décision du tribunal administratif», a déclaré M. Germain. «Notre dossier était très solide», a-t-il ajouté, en évoquant «une alerte à la bombe (à la mairie de Tours, ndlr) ainsi que des menaces codées sur des réseaux sociaux».

Le tribunal administratif d'Orléans est également saisi d'une requête contre l'arrêté signé jeudi soir par le député-maire d'Orléans, M. Serge Grouard (UMP), interdisant le spectacle prévu dans sa ville pour samedi soir.

Une audience en référé a été fixée à 16H00 vendredi après-midi pour examiner cette dernière requête.

La décision du tribunal administratif d'Orléans intervient au lendemain de la confirmation de l'interdiction du spectacle de Dieudonné à Nantes par le Conseil d'Etat, saisi en urgence par le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.