Dieudonné: Le Conseil d'Etat interdit le spectacle à Nantes... Dieudonné appelle ses fans nantais à rentrer chez eux...

E.O. et A.Ch. avec AFP

— 

Dieudonné à la sortie du tribunal le 13 décembre 2013.
Dieudonné à la sortie du tribunal le 13 décembre 2013. — MEUNIER AURELIEN/SIPA
Ce live est à présent terminé, merci de l'avoir suivi.

22h23: Le maire d'Orléans signe l'arrêté d'interdiction du spectacle de Dieudonné

Le député-maire d'Orléans, Serge Grouard (UMP), a signé jeudi soir un arrêté interdisant le spectacle de Dieudonné prévu pour samedi dans sa ville, a-t-on appris auprès de la mairie. Serge Grouard avait annoncé mardi lors d'une conférence de presse sa décision, en indiquant qu'il souhaitait «prendre le temps de border l'arrêté juridiquement». Il avait justifié l'interdiction par «la répétition de propos qui dérivent de plus en plus».

Selon les autorités, environ 2.500 billets ont été vendus sur les 5.000 à 6.000 places que compte le Zénith d'Orléans. Le tribunal administratif d'Orléans doit se prononcer vendredi à midi sur les requêtes présentées par un spectateur et Dieudonné M'bala M'bala pour demander la suspension de l'arrêté d'interdiction du spectacle prévu à Tours, pris par le sénateur-maire de la ville, Jean Germain (PS).
 

20h45: Une décision «lourde de conséquences pour la liberté d'expression», selon la LDH
La décision du Conseil d'Etat validant pour la première fois l'interdiction d'un spectacle de Dieudonné instaure un «cadre juridique lourd de conséquences pour la liberté d'expression», s'est alarmé le président de la Ligue des droits de l'Homme (LDH) auprès de l'AFP. «Le juge n'a pas fait prévaloir la liberté d'expression sur l'interdit et c'est une décision qui est lourde de périls», a commenté Pierre Tartakowsky. «On se trompe en pensant qu'on va régler la question à partir d'interdiction strictement juridique. Le problème est d'ampleur», estime le président de la LDH qui pense qu'il «faut mobiliser la pédagogie, la répression» et engager un «travail de long terme».
 

20h35: Le régisseur de Dieudonné a également demandé aux fans nantais de rentrer chez eux dans le calme
Cet appel serait plutôt suivi, selon notre journaliste sur place.

20h25: Dupont-Aignan voit dans la décision du Conseil d'Etat «une atteinte à la liberté d'expression qui fait le jeu de Dieudonné» .
20h10: Dieudonné appelle ses fans présents devant le Zénith de Nantes à rentrer chez eux
«Ils cherchent l'affrontement physique donc rentrez chez vous en chantant la Marseillaise», écrit Dieudonné sur sa page Facebook. L'humoriste annonce par ailleurs la publication d'une vidéo sur sa chaîne Youtube demain vendredi. «Que la paix soit avec vous!», conclue le message.

Dans un autre message posté un peu plus tôt, Dieudonné affirmait : «Nous avons demandé l'autorisation pour que Dieudonné sorte parler aux spectateurs! Mais les autorités ont refusé... Nous cherchons un terrain d'entente!! Chantez la Marseillaise».

19h48: Des chants anti-Hollande et anti-Valls devant le Zénith
La foule massée devant le Zénith de Nantes entonne des chants hostiles à François Hollande, lance des «Valls démission» ou des «libérez Dieudonné». Une dizaine de spectateurs brandissent par ailleurs des ananas, en référence à «Shoah-nanas», la parodie de la chanson d'Annie Cordy «Chaud cacao».

19h42: Plus d'un millier de personnes devant le Zénith de Nantes
Il y a désormais largement plus d'un millier de personnes devant le Zénith de Nantes, selon notre journaliste sur place. Les spectateurs restent sur place, espérant voir l'humoriste.
Une rumeur dit en effet que Dieudonné, qui se trouve dans le Zénith, va sortir et prononcer quelques mots.

19h30: Manuel Valls invite les spectateurs qui voulaient voir Dieudonné ce soir à rentrer chez eux

19h24: Une spectatrice, devant le Zénith de Nantes: «Ce soir, j'ai honte»
«Ce soir, j'ai honte», a dit Charlotte à notre journaliste sur place, «honte de cette justice soumise au pouvoir, honte de cette France qui renie sa liberté d'expression».

19h17: Un spectateur déçu: «On ne compte pas partir avant de l'avoir vu
«Dieudo, je le suis depuis des années, il est parfois limite mais ça reste de l'humour», a confié José à notre journaliste sur place. «Ce soir, nous sommes dégoûtés, et on ne compte pas partir avant de l'avoir vu».

19h10: Des centaines de personnes sur le parvis du Zénith de Nantes
Selon notre journaliste sur place, entre 300 et 500 personnes sont massées sur le parvis du Zénith de Nantes, encadrées par un important effectif de CRS. Environ 200 autres personnes se trouvent à l'entrée d'une passerelle, tous les accès menant à la salle de spectacle étant bloqués depuis 18h45.
La grogne monte chez ces spectateurs, qui ne semblent pas vouloir s'en aller.

19h: Manuel Valls: «C'est une victoire pour la République»
«Je ne peux pas tolérer la haine de l’autre, le racisme, l’antisémitisme, ce n’est pas possible, ce n’est pas cela la France», a lancé le ministre de l'Intérieur en visite à Brest. «La plus haute juridiction française l’a dit et l’a dit clairement, c’est une victoire pour la République et un immense honneur pour moi», a poursuivi Manuel Valls.
 «Le combat contre ce personnage nauséabond se poursuit», a redit devant la presse Manuel Valls.

18h55: La décision du Conseil d'Etat «conforte la position du gouvernement», selon Ayrault
«Nous ne pouvons pas accepter que, dans notre société, il y ait la moindre complaisance avec l'antisémitisme, totalement étranger à nos valeurs et à nos principes», a déclaré à la presse le Premier ministre, exprimant sa «satisfaction» après la décision du Conseil d'Etat.

18h42: Le Conseil d'Etat interdit le spectacle de Dieudonné à Nantes
Dans sa décision, le juge des référés, Bernard Stirn, a considéré que «la réalité et la gravité des risques de trouble à l'ordre public» étaient «établis», selon l'ordonnance dont l'AFP a obtenu copie. «Le contenu du spectacle est connu et je dirais même que l'on est dans une surenchère», avait dit, à l'audience, la représentante du ministère de l'Intérieur.
L'argument allait à l'encontre d'un de ceux du tribunal administratif de Nantes, pour qui il n'était pas établi que le spectacle «Le Mur» de Dieudonné soit construit autour de la «thématique» des attaques contre la communauté juive ou l'interprétation de faits historiques (principalement la Shoah).

18h35: La décision du tribunal de Nantes «affaiblit indiscutablement la bataille contre l'antisémitisme militant»
Le Parti de gauche juge que la décision du tribunal de Nantes «affaiblit indiscutablement la bataille contre l'antisémitisme militant». «Manuel Valls en est totalement responsable», juge le parti dans un communiqué, car «il s'est engagé de la pire des façons dans cette affaire, tournant tous les feux des médias sur cette décision sans s'assurer des moyens d'action». «Son appétit politicien de récupération de la lutte contre l’antisémitisme et son partenariat communautariste avec le CRIF ont fait le jeu de Dieudonné. Il ne faut jamais croire Manuel Valls!», poursuit le PG.
 

18h09: Le Conseil d'Etat va rendre sa décision vers 18h30

17h35: «Tout le monde sait que ce geste dit de la quenelle est un geste antisémite», répète Valls

17h32: Manuel Valls «assume sa part de risque», et assure que «le combat continue»
La République «saura venir à bout des petits entrepreneurs de la haine», assure-t-il. «Le combat continue».
Manuel Valls dit que la déicsion du tribunal administratif de Nantes «s'impose» mais «espère» que le Conseil d'Etat va «confirmer l'interdiction» du spectacle de Dieudonné.

17h30: «Nous avons gagné le combat politique du sursaut», dit Valls
Le ministre de l'Intérieur ne voulait pas «ne rien dire » face à la «créativité de la haine», a-t-il indiqué lors d'un point presse à Morlaix (Finistère).

16h55: DIeudonné est arrivé au zénith de Nantes
Peu après 16h15, dans une voiture aux vitres fumées , selon Presse océan.  Des dizaines de véhicules de gendarmerie sont également sur place.

16h35: Valls n’a pas choisi «le bon outil» selon Borloo
Le président de l'UDI a estimé que le gouvernement n'avait pas choisi «le bon outil» pour combattre les propos de Dieudonné, estimant qu'il valait mieux renforcer la législation contre les déclarations racistes. «Je ne mets pas en cause du tout la volonté républicaine du ministre, mais je pense qu'il y a eu beaucoup de légèreté dans tous ceux qui lui ont préparé ce dossier», a-t-il poursuivi. «On n'a pas pris le bon outil, on lui a fait de la publicité, il faut qu'il y ait l'unité nationale pour trouver la bonne solution de lutte contre toutes les discriminations, dont l'antisémitisme est manifestement un fleuron», a estimé le député du Nord.
 
16h33: Déçues, les associations juives appellent à manifester
Les associations juives, «déçues» par la décision de la justice d'autoriser Dieudonné à se produire, ont appelé à des rassemblements et ont exprimé leurs craintes «pour la vie des enfants» de la communauté. De son côté, le président de la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), Alain Jakubowicz, a affirmé à l'AFP ne pas vouloir «tomber dans le catastrophisme après la décision du juge nantais: «c'est la preuve que nous vivons dans un bel état de Droit où la liberté est particulièrement sauvegardée». Roger Cukierman, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), a estimé auprès de l'AFP que «cela devient extrêment pénible, en tant que Juif, de vivre en France en craignant pour la vie de ses enfants», en appelant à un rassemblement dimanche à 15h sur l'esplanade des Invalides, à Paris.

16h18: Valls est un «ministre indigne»  qui a «excité les tensions» selon Florian Philippot, le n°2 du FN .
16h10: Hortefeux: La suspension de l’interdiction,  un «désaveu cinglant» pour le gouvernement
Brice Hortefeux, député européen et ancien ministre de l'Intérieur: «C'est un désaveu cinglant pour le gouvernement et son ministre de l'Intérieur. Même si chacun mesure à quel point Dieudonné est un provocateur et si la lutte contre l'antisémitisme doit être menée par tous les moyens légaux, le gouvernement a pris le risque d'affaiblir l'autorité de l'Etat afin de faire de la diversion politique pour mieux masquer sa succession d'échecs: chômage, dépenses publiques, impôts, insécurité, immigration...»

15h55: Jean-Marc Ayrault tweete sa détermination à «lutter contre le racisme et l'antisémitisme»
.

15h50: L'avocat de Dieudonné dénonce l'«acharnement» contre son client
Pour l’avocat, «le coup de bâton du gouvernement ne va pas fonctionner pour l’ensemble de sa tournée». Me Verdier est furieux de ne pouvoir assister à l’audience au Conseil d’Etat: «Il est 15h30 à Nantes, je suis l'avocat de Dieudonné depuis des années, je connais l'ensemble de ses affaires et on me fixe une audience à 17h m'empêchant matériellement de pouvoir être présent à cette audience», a-t-il dénoncé, en ajoutant: «C'est de l'acharnement, c'est clair.»

15h35: Le Conseil d'Etat devrait se prononcer dans la foulée de l'audience à 17h

La décision devrait être prononcée dans la foulée, donc sans doute avant le début du spectacle prévu à 20H30 au Zénith de Saint-Herblain, près de Nantes.
Si le Conseil d'Etat ne statue pas avant le spectacle, celui-ci pourra bien avoir lieu.


15h25: Le site de la Ligue de défense juive hacké par un pro-Dieudonné

Le site Slate.fr a remarqué que le site de la Ligue de défense juive avait été hacké par un partisan de Dieudonné. Cette opération baptisée «QQQ Triple Quenelle» vise le site de la LDJ, un groupuscule extrémiste  et sioniste, après avoir frappé les sites Israël Flash et Europe Israël.
.

15h20: Pour la Ligue des droits de l’Homme, Manuel Valls «s'est mis en situation d’offrir une victoire» à Dieudonné

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a mis le gouvernement «dans une situation délicate» en demandant aux préfets d'interdire le spectacle du polémiste Dieudonné, a estimé jeudi la Ligue des droits de l'Homme (LDH). Evoquant une «séquence politique désastreuse», le président de la LDH Pierre Tartakowsky a jugé «positif» le «message de protection des libertés» envoyé par le juge administratif de Nantes qui a annulé l’arrêté d'interdiction du one-man-show pris par le préfet de Loire-Atlantique. «Ce qui est beaucoup moins positif, mais ça ne dépendait pas du juge, c'est que Dieudonné va exulter», a-t-il dit à l'AFP. «Dans les faits, Manuel Valls s'est mis en situation de lui offrir une victoire.»

17h10: «Manu la sens-tu? (...) A ce soir au zénith!», a réagi Dieudonné sur Twitter
15h15: Jean-Luc Mélenchon «déçu» par la décision du tribunal de Nantes

15h15: Une audience en référé aura lieu ce jeudi à 17h au Conseil d'Etat

Une décision du Conseil d'Etat pourrait être rendue ce soir ou demain par le Conseil d'Etat après l'appel de la décision du tribunal de Nantes par Manuel Valls.


14h55: Manuel Valls a saisi le Conseil d'Etat

Le ministre de l'Intérieur a saisi «immédiatement» le Conseil d'Etat en appel: «La décision n'éteint pas les voies de droit contre Dieudonné» car le tribunal administratif «a confirmé la thèse qui fait du respect de la dignité de la personne humaine une composante fondamentale de l'ordre public», déclare Manuel Valls dans un communiqué.

«Face à la mécanique de la haine, il faut de la fermeté, de la sérénité et de la persévérance», ajoute le communiqué.

14h50: Le tribunal de Nantes a estimé que l'objet principal du spectacle n'est pas «de porter atteinte à la dignité humaine»

«Le tribunal administratif de Nantes suspend l'exécution de la décision par laquelle le préfet de la Loire-Atlantique a interdit la représentation du spectacle Le Mur de M. Dieudonné M'bala M'bala le 9 janvier 2014 au Zénith de Saint-Herblain», précise le tribunal, en ajoutant que le spectacle «ne peut être regardé comme ayant pour objet essentiel de porter atteinte à la dignité humaine en mettant

précisément en cause une communauté justifiant son interdiction totale, d’autre part, que le risque de troubles publics causés par cette manifestation pour lesquels il n’est pas établi que le préfet ne disposait pas des moyens nécessaires au maintien de l’ordre public ne pouvait fonder une mesure aussi radicale que l’interdiction de ce spectacle».


14h45: Le président de la Licra rappelle que les associations resteront vigilantes

Pou rAlain Jakubowitz, président de la Licra, la décision du tribunal de Nantes «n'est pas un blanc seing»: «Nous prenons acte de la décision rendue, elle signifie qu'il n'y aura pas de contrôle a priori mais s'il recommence ce soir et les soirées suivantes, nous serons vigilants.» Il estime que désormais la justice pourrait être «plus rapide» pour assigner Dieudonné en cas de récidive.


14h35: Le maire de Saint-Herblain interrogé sur la sécurité autour du spectacle de Dieudonné

Interrogé par BFMTV sur les mesures de sécurité prises pour encadrer le spectacle de Dieudonné au Zénith de Nantes, le maire PS de Saint-Herblain où se situe la salle de spectacles déclare «qu’il est difficile d’anticiper sur ce qui va se passer ce soir au Zénith. Il n’y a aucune raison pour que l’enthousiasme des uns sorte des limites de la salle.»

14h20: L'arrêté d'interdiction annulé, Dieudonné peut se produire ce soir au Zénith de Nantes

Le tribunal de Nantes s’est prononcé pour la suspension de l’arrêté rendu. «C’est une victoire totale et complète» déclare l’avocat de Dieudonné, qui jouera ce soir son spectacle Le mur à Nantes. «C'est un camouflet pour le ministre de l'Intérieur», a poursuivi l'avocat. «C'est la défaite de M.Valls et de M.Ayrault, il faut qu'ils en prennent acte.» Jacques Verdier estime qu'il y a une attaque portée par le ministre de l'Intérieur et le Premier ministre qui doivent «en tirer les conséquences en tentant un rapprochement plutôt que l'aggressivité ou une médiation».
Confiant, l'avocat pense que les spectacles qui ont été annulés à Tours et Orléans auront lieu: «Il me semble aller de soi que cette décision ayant été rendue dans les conditions que nous souhaitions, les juges du tribunal administrarif rendront une décision identique et que les arrêtés pris par les maires de Tours et Orléans seront annulés.»
En route pour Nantes, Dieudonné devrait répondre aux journalistes dans l'aprés-midi. «Je peux vous faire de sa très grande satisfaction», a déclaré son avocat.
Concernant les sommes dues par Dieudonné au fisc, Me Verdier a rappelé que
«Dieudonné avait payé des sommes extrêmement importantes au trésor public dans le courant de l’année 2013, il a toujours eu l’intention de payer ses impôts. Ces sommes se fondent avec les amendes (…) qui seront payées d’ici la fin du mois de février.»



14h20: Dieudonné annonce sa «victoire» sur Facebook

Sur sa page Facebook, Dieudonné a posté le message «On a gagné!!!».

 
14h15: Dieudonné ira à Nantes ce jeudi aprés-midi

Quelque soit la décision du tribunal de Nantes concernant la tenue du spectacle de Dieudonné ce jeudi soir au Zénith de Nantes, Dieudonné se rendra à Nantes dans l'aprés-midi, a rappelé son avocat.


13h28: Les avocats défendant l’arrêté dénoncent «l’immonde» et l’«indicible» des spectacles de Dieudonné
Les deux avocats de l'Etat ont justifié l'interdiction du spectacle «Le Mur» du polémiste Dieudonné en invoquant des propos relevant du domaine de l'«immonde» et de l'«indicible», devant le tribunal administratif de Nantes. Après avoir cité de nombreux exemples de phrases prononcées par Dieudonné visant les Juifs, Me Pascale Leglise, avocate de la puissance publique, a estimé que ses «spectacles sont ressentis comme une régression (...) insupportable». «Ses propos sont du domaine de l'indicible, indignes. Il a pris ses responsabilités, on n'est plus dans le domaine de l'humour, on ne peut plus se réclamer de la liberté d'expression», a déclaré Me Pascale Leglise.
 

13h19: Bartolone «soutient» Valls
 «Je soutiens Manuel Valls», «je soutiens la détermination du gouvernement et notamment du ministre de l'Intérieur qui est résumée par l'idée de dire "tout faire pour empêcher le développement du racisme et de l'antisémitisme"», a déclaré devant les journalistes Claude Bartolone, le président de l4assemblée nationale, à l'issue de ses voeux à la presse. Et si la circulaire devait être rejetée par les tribunaux administratifs? «S'il devait y avoir une réponse négative par rapport à la demande qui a été celle du gouvernement, il faudra continuer, en faisant appel si nous devons faire appel, et le cas échéant, se poser la question de savoir si on doit renforcer notre arsenal législatif», a poursuivi le député de Seine-Saint-Denis.
 
13h07 : La décision du juge est attendue d'une minute à l'autre
12h54 :  Dieudonné pourrait jouer un autre spectacle ce soir
«Comment interdire un spectacle alors même qu'il est visible sur Internet ?», a interrogé Me Jacques Verdier à la sortie du tribunal. Si le juge confirme le spectacle «Le mur», l'avocat indique que Dieudonné pourrait tout de même se produire ce soir en jouant un autre spectacle. «Il n'y a jamais eu d'atteintes à l'ordre public lors de ses spectacles», a souligné Me Verdier.

12h15: Pour l'avocat de Dieudonné, «Cela ne fait pas de doute qu'il sera ce soir sur scène à Nantes»
L'avocat de Dieudonné, Me Jacques Verdier, estime que s'il gagnait à l'issue de l'audience au tribunal de Nantes, «L'arrêté sera suspendu et le spectacle aura lieu». Il a également déclaré que «Cela ne fait pas de doute qu'il sera ce soir sur scène à Nantes» et rappelé que Dieudonné «ne se présentera pas au tribunal».

11h40: «Ce que vous ne pourriez pas entendre au Zénith serait disponible partout ailleurs et sur Internet»

L'avoact de Dieudonné, entendu par le tribunal de Nantes, met en évidence le fait que les propos tenus par son client sont disponibles sur Internet, ce qui pour lui affaibilit la décision d'interdire le spectacle prévu au Zénith de Nantes ce jeudi soir. Il soutient également que «la décision du préfet de Loire Atlantique n'interdit pas la tenue d'un autre spectacle».

11h15: L'audience de Me Jacques Verdier, l'avocat de Dieudonné, est en cours

Les journalistes ont eu l'interdiction de filmer ou de tweeter durant l'audience. Quelques infos ont néanmoins filtré: l'avocat de Dieudonné aurait repris tout le dossier depuis 2003, faisant durer l'audience plus longtemps que prévu. Il aurait également déclaré que la quenelle «ce n'est que le bras d'honneur revisité. Un geste antisysteme, une attitude potache».


10h25: La salle d'audience du tribunal de Nantes remplie de journalistes

L'audience est publique. Le verdict sera rendu en fin de matinée ou en début d'aprés-midi.

10h20: Dieudonné ne sera pas présent au tribunal de Nantes

L'avocat de Dieudonné, Me Jacques Verdier, a expliqué l'absence de Dieudonné à l'audience: «Il ne se présentera pas particulièrement au tribunal» a-t-il déclaré, expliquant qu'il souhaitait «éviter par sa présence de créer plus d'effervescence qu'il n'y en a déjà aujourd'hui».


10h15: L'avocat de Dieudonné est arrivé au tribunal de Nantes

Le tribunal doit se prononcer à 10h30 sur le référé déposé par l'avocat de Dieudonné concernant l'interdiction du spectacle qui devait se tenir ce jeudi soir à Nantes.

10h10: Les images de l'arrivée de Manuel Valls à Rennes, ce mercredi soir, sous les huées et les «quenelles»

Le ministre de l'Intérieur a été accueilli mercredi soir par des «quenelles».

Embed

Pour voir la vidéo originale dans son intégralité, cliquez ici.
TÉMOIGNAGES - Vous avez réservé des places pour la tournée de Dieudonné? Réagissez à l'interdiction possible de ses représentations en participant dans les commentaires ou en nous écrivant à contribution@20minutes.fr.

10h: Le parquet de Bordeaux a ouvert une enquête sur des «quenelles» devant la synagogue

Le parquet de Bordeaux a ouvert une enquête préliminaire à la suite du dépôt de deux plaintes contre des gestes d'incitation à la haine et à l'antisémitisme devant la grande synagogue de Bordeaux, a-t-il indiqué jeudi à l'AFP. Le parquet a précisé avoir reçu une première plainte, le 31 décembre, au nom de l'Association cultuelle israélite de la Gironde, et un courrier, le 7 janvier, de la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), s'associant à la première, pour «injure à caractère raciste».

L'association contactée par l'AFP a précisé avoir été alertée de l'existence de photographies de personnes effectuant des «gestes d'incitation à la haine et à l'antisémitisme», devant la synagogue, «photos diffusées sur Facebook, à la vue de tout le monde». La Licra avait pour sa part précisé qu'il s'agissait bien de «quenelles», ces gestes controversés de ralliement à Dieudonné aussi interprétés comme des actes antisémites, réalisées entre le début et la fin de l'année 2013. Le parquet a ajouté que l'enquête avait été confiée à la police judiciaire.

9h30: Pour Manuel Valls, le rôle d’un responsable politique est de «prendre des risques»

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a justifié jeudi,  lors d'une rencontre avec la presse à Rennes, son action à l'encontre de Dieudonné en affirmant que le «rôle d'un responsable politique est de prendre des risques», alors que le tribunal administratif de Nantes doit se prononcer dans la journée sur l'interdiction du spectacle nantais du polémiste jeudi soir.

Interrogé sur la bataille judiciaire qui s'ouvre à Nantes entre le gouvernement et Dieudonné, Manuel Valls a répondu qu'il l'abordait «sereinement». «C'est un combat qui n'est pas que juridique et judiciaire. C'est un combat politique. Il ne fallait pas laisser passer ces propos insupportables», a-t-il estimé, en précisant qu'il avait déjà dit qu'il ne s'agissait «pas d'opinions mais de délits». «Il fallait réagir. L'action que j'ai entreprise a eu l'avantage de remobiliser tout le monde, y compris les services de l'Etat», a assuré le ministre. «L'élément déclencheur, c'est qu'il commençait une tournée», a-t-il dit.

Selon Manuel Valls, l'action du gouvernement a eu pour résultat que «tout le monde a compris que ce n'est pas un humoriste, ses spectacles sont des meetings». En outre, selon Manuel Valls, qui s'est inquiété du nombre «préoccupant» de réservations, ceux qui vont aux spectacles, «savent de quoi il s'agit». Le ministre ne s'est pas prononcé sur la décision du tribunal administratif de Nantes qui examine l'affaire à partir de 10h30 et doit rendre sa décision dans la journée. «On verra quelle sera la décision», a-t-il dit. «On dit souvent que c'est lui faire de la publicité, c'est une vision fausse. (...) C'est important d'en parler», a ajouté Manuel Valls.

8h45: Dieudonné aurait payé ses impôts en novembre, selon Le Parisien

Selon les informations du Parisien, Dieudonné aurait versé au fisc plus de 666.000 euros en novembre dernier. Cette somme  correspond  la totalité des impôts qu’il devait, après négociation sur les pénalités. En revanche, quelque 65.000 euros d’amende n’ont pas été acquittés.

 

8h30: Robert Badinter parle «d’insultes inouïes à la mémoire des morts de la Shoah»

Interrogé sur Europe1, Robert Badinter espère que les sanctions contre Dieudonné seront appliquées.

 

8h30: Marine Le Pen accuse Manuel Valls de censure

La présidente du Front national juge inadmissible la circulaire Valls mais nie tout lien entre son parti et Dieudonné.

8h10: Jean-Vincent Placé veut une réponse politique

Le sénateur écologiste, interrogé par i>Télé, souhaite une réponse politique à l'affaire politique.


8h: L'avocat de Dieudonné assure qu'il jouera bien ce soir à Nantes

Sur BFMTV, l’avocat de Dieudonné affirme que «Même si la circulaire est confirmée, Dieudonné devrait être sur scène ce soir à Nantes». Il a ajouté qu’une «solution est en cours pour trouver une solution de repli à Nantes»: «Ce ne sera pas ailleurs, ce sera bien à la salle du Zénith et pour ce soir».

Les tribunaux administratifs de Nantes et Orléans se prononcent jeudi sur la tenue des spectacles de Dieudonné, premiers tests devant la justice de la circulaire de Manuel Valls qui vise à l'interdiction des représentations du polémiste condamné pour antisémitisme. Le tribunal administratif de Nantes doit examiner à 10h30 le recours en référé déposé par l'avocat du polémiste contre un arrêté d'interdiction pris mardi par le préfet de Loire-Atlantique, Christian de Lavernée, du premier spectacle de la tournée, programmé jeudi soir à Nantes. Et deux audiences se succèderont dans l'après-midi à Orléans à partir de 15h30, pour examiner deux recours contre l'interdiction du spectacle prévu vendredi à Tours, déposés respectivement par un spectateur et par Dieudonné.

>> Pourquoi il est très difficile d'interdire le spectacle de Dieudonné

>> Notre reportage dans le village d'Eure-et-Loir où habite Dieudonné