Une campagne pour alerter les jeunes sur les risques des tchats

INTERNET Les enfants sont souvent sollicités sexuellement sur Internet...

A.Ch.

— 

Campagne de prévention de l'association Innocence en danger.
Campagne de prévention de l'association Innocence en danger. — Innocence en danger

Derrière un écran, on ne sait pas toujours avec qui l’on parle. Pour alerter les enfants et les adolescents sur les risques des tchats sur Internet, l’association Innocence en danger lance ce mardi une campagne de prévention. Avec des visages humains déformés pour ressembler à des émoticônes, les «smileys» dont les jeunes sont friands dans les conversations en ligne, les affiches de la campagne s’adressent en réalité plutôt aux parents : «Savez-vous vraiment qui parle avec votre enfant sur Internet?», interrogent-elles.

En France, cinq millions de moins de 17 ans utilisent le Web quotidiennement, mais les rencontres qu’ils peuvent y faire échappent bien souvent au contrôle des parents. On estime qu’un enfant sur cinq reçoit des sollicitations sexuelles sur Internet. Les Nations unies évaluent à 750.000 le nombre de prédateurs sexuels agissant sur Internet. En novembre dernier, l’ONG Terre des hommes en avait identifié plus d’un millier grâce à un faux profil de fillette nommée Sweetie.