SNCF: «Le TGV est devenu trop cher, surtout quand on voyage en famille»

Cédric Garrofé

— 

Un train à grande vitesse de la compagnie SNCF
Un train à grande vitesse de la compagnie SNCF — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Si les chiffres de 2013 ne seront pas connus avant mars, le trafic des lignes TGV semble en recul. Au premier semestre 2013, la fréquentation était ainsi en retard de 1%, après avoir subi une baisse de 0,5% en 2012.

>> SNCF: Des petits prix pour regonfler la cote du TGV

Des performances qui pourraient s'expliquer en partie par les mauvaises conditions météo rencontrées au printemps, les accidents ferroviaires de Brétigny-sur-Orge (Essonne) et de Saint-Jacques-de-Compostelle, en Espagne mais aussi les tarifs, souvent jugés prohibitifs. Des internautes nous expliquent comment ils ont décidé de «voyager autrement».
 

Le covoiturage, c’est «moins cher» (mais aussi plus long)

Peu onéreux, simple et rapide, le covoiturage recueille de nombreux suffrages. Laetitia l’a définitivement adopté. Domiciliée en Picardie, la galère commence lorsqu’elle veut rendre visite à sa famille située à Perpignan.
 
«En couple, avec un chien, redescendre en train dans le sud nous coûte au moins 200 euros, en nous y prenant trois mois à l'avance!».
 
Avec le covoiturage, l’internaute nous révèle y avoir gagné sur bien des plans. «Nous prenons désormais notre voiture pour nous rendre dans le sud, et proposons le voyage à deux personnes sur un site spécialisé.  A la fin, nous ne payons que 50 euros de notre poche». Seul inconvénient, le délai du voyage, allongé de «trois à quatre heures» supplémentaires.
 

«Les avions arrivent rarement en retard»

De moins en moins cher, le transport aérien semble séduire la plupart de nos internautes. Pierre-Brice est de ceux là. «J'habite Mont-de-Marsan et je me rends régulièrement à Paris. L'avion est moins cher que le TGV» précise-t-il.
 
L’internaute qui se déplace essentiellement pour raisons professionnelles voit un autre avantage à ce type de transport, la ponctualité. «Les avions sont rarement en retard. Et puis, en cas de soucis, la compagnie assume sa responsabilité, contrairement à la SNCF.»
 
Pierre-Brice reconnait pourtant que tout n’est pas parfait. «Le plus grand inconvénient c'est que l'aéroport est presque toujours situé loin du centre-ville. Lorsque j'arrive à Orly, je paye 7,20 euros et dois rouler à bord d’un bus pendant 25 minutes pour rejoindre la capitale.»
 

Rester chez soi

D'autres internautes préfèrent simplement ne plus voyager. Pour Jean-Philippe, «Le TGV est devenu trop cher, surtout quand on voyage en famille. Je préfère renoncer à des projets plutôt que de payer des prix aussi élevés.»
 
Christian a lui aussi renoncé. Mais préfère en sourire. «Hier j'ai pu voir mon petit-fils Lucas et ses parents, à 542km de chez moi, ceci sans me déplacer. Merci Internet!» confie-t-il avec malice.
 
>> Et vous, vous prenez de moins en moins le TGV? Comment vous déplacez-vous? Témoignez dans les commentaires ci-dessous...