Une tête de porc déposée dans une mosquée de Mayotte

avec AFP

— 

La mosquée de Dzaoudzi Labattoir en Petite Terre a été profanée par le dépôt d'une tête de porc découverte par des fidèles dans le bâtiment le 1er janvier, a-t-on appris jeudi de source préfectorale.

Le préfet Jacques Witkowski a déclaré dans un communiqué qu'il «condamnait fermement cet acte» et partageait l'émotion de la population. «Cet acte est choquant et indigne à Mayotte, comme il le serait partout ailleurs», poursuit le communiqué.

Le ministre des Outre-mer, Victorin Lurel, a également condamné avec la plus grande fermeté ce qu'il a qualifié d'odieuse profanation perpétrée dans la mosquée de Dzaoudzi à Mayotte dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier.

Le ministre a assuré que tout serait mis en oeuvre pour retrouver les auteurs de ce délit. Le préfet a confirmé qu'une enquête avait été ouverte. Les témoins sont invités à contacter la gendarmerie.

Environ 90% des habitants de Mayotte sont musulmans et allient leur pratique religieuse au principe de la laïcité. Musulmans, chrétiens et croyants d'autres religions ont toujours fait bon ménage à Mayotte.