Un jeune tué d'un coup de couteau dans les jardins du Trocadéro à Paris

FAITS DIVERS Le jeune homme de 20 ans a été tué par un membre d'un groupe qui avait agressé une de ses amies pour la voler, selon la place Beauvau...

avec AFP

— 

Un jeune homme de 20 ans a été tué d'un coup de couteau dans la nuit du Nouvel An dans les jardins du Trocadéro à Paris, a annoncé mercredi le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.
Un jeune homme de 20 ans a été tué d'un coup de couteau dans la nuit du Nouvel An dans les jardins du Trocadéro à Paris, a annoncé mercredi le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. — Boris Horvat AFP

Un jeune homme de 20 ans a été tué d'un coup de couteau dans la nuit du Nouvel An dans les jardins du Trocadéro à Paris, a annoncé mercredi le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Le jeune homme, qui résidait dans l'Essonne, a été tué par un membre d'un groupe qui avait agressé une de ses amies pour la voler, selon la place Beauvau.

«Vers 3 h du matin, un groupe est venu au contact de celui de la victime pour voler un sac. Le groupe de la victime, qui se trouvait dans une partie mal éclairée et à l'écart des jardins du Trocadéro, tente de récupérer le sac et des coups sont alors échangés», a expliqué à l'AFP une source proche de l'enquête.

Mort sur le coup

Le jeune homme de 20 ans, touché au niveau du thorax, «est mort sur le coup», a expliqué cette source. Un de ses amis est sorti des jardins et a alerté les policiers déployés dans le quartier.

Le préfet de police s’est rendu sur les lieux, de même que le représentant du parquet de Paris, qui dirige l’enquête judiciaire.

Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, «condamne fermement cet acte meurtrier qui fauche la vie d’un jeune homme et endeuille les festivités de la nouvelle année et présente ses condoléances attristées à la famille.»La brigade criminelle ayant été saisie de l’enquête, tous les moyens nécessaires seront mis à sa disposition afin que le ou les auteurs soient rapidement interpellés et répondent de leurs actes devant la justice, conclut le ministère dans son communiqué.