Pourquoi l'orgasme est bon pour la santé?

Audrey Chauvet
— 
Une exposition à Londres en 2007 montrant des personnes ayant un orgasme.
Une exposition à Londres en 2007 montrant des personnes ayant un orgasme. — CARL DE SOUZA/AFP

Le 21 décembre, c’est la nuit la plus longue de l’année. Autant en profiter pour passer quelques bons moments au lit et participer activement à la Journée mondiale de l’orgasme pour la paix dans le monde. Rien ne garantit que tous les conflits s’arrêteront subitement, mais la santé mondiale pourrait s’en trouver grandement améliorée.

Le sexe, c’est bon pour le cœur

Même si sentiments et sexualité ne vont pas toujours de pair, l’acte sexuel a des vertus pour la santé cardiovasculaire. Durant les galipettes, la fréquence cardiaque augmente, pouvant atteindre 180 pulsations à la minute durant l’orgasme. Cet entraînement du muscle cardiaque est important: des études ont démontré qu’avoir un orgasme trois fois par semaine peut réduire le risque de maladies cardiovasculaires de 50%.

Le sexe lutte contre le cancer

Les hommes et les femmes ont des bénéfices à tirer des rapports sexuels. Pour les messieurs, des études américaines ont montré que la fréquence de l’éjaculation était liée à l’apparition de cancers de la prostate: trois fois par semaine et le risque de cancer recule de15%.  Les dames, elles, bénéficient de la production d’une hormone, l’ocytocine, pendant l’acte. Cette hormone serait une protection contre le développement de cancers du sein.

Le sexe, c’est bon pour le cerveau

Mieux que les mots croisés ou les sudukos, l’orgasme entretient le cerveau. Selon une étude américaine, l’orgasme permet de faire travailler toutes les régions du cerveau et leur apporte des nutriments et de l’oxygène. Les endorphines sécrétées pendant l’orgasme ont une capacité analgésique qui peut soulager les migraines et les douleurs corporelles, sérotonine et dopamine procurent le bien-être, et tout ce cocktail d’hormones favorise un sommeil réparateur, une diminution des angoisses et du stress.

Et la paix dans le monde, alors?

D’après les organisateurs de la journée mondiale de l’orgasme pour la paix, 100 millions d’orgasmes ont lieu chaque heure dans le monde, ce qui fait 1,5 million par minute. Si ce chiffre augmentait, les guerres ne disparaîtraient pas du jour au lendemain, mais toutes les réactions positives provoquées par l’acte sexuel pourraient nous inciter à être meilleurs envers les autres.