Centrafrique: la «mission» française durera «au moins un an», estime Longuet

© 2013 AFP

— 

L'UMP Gérard Longuet, ex-ministre de la Défense, a estimé jeudi que la "mission" française en Centrafrique allait durer "au moins" une année, alors que l'exécutif a évoqué une opération courte.
L'UMP Gérard Longuet, ex-ministre de la Défense, a estimé jeudi que la "mission" française en Centrafrique allait durer "au moins" une année, alors que l'exécutif a évoqué une opération courte. — Jacques Demarthon AFP

L'UMP Gérard Longuet, ex-ministre de la Défense, a estimé jeudi que la «mission» française en Centrafrique allait durer «au moins» une année, alors que l'exécutif a évoqué une opération courte.

Comme i>TELE lui demandait si l'opération Sangaris allait durer longtemps, le sénateur a répondu: «nécessairement».

«Il est important de le dire, même si en définitive vous avez une heureuse surprise parce que lorsque vous annoncez que vous partez rapidement, vous donnez toutes les chances à votre adversaire de s'organiser en fonction de votre départ prochain», a ajouté M. Longuet.

«Le président Hollande devrait dire très simplement qu'on est là pour une mission et que tant que la mission n'est pas accomplie, on restera», a recommandé l'élu de la Meuse. Une année? «Au moins !», a répondu l'ex-ministre. «Au Tchad, on y est depuis vingt ans».

Le chef de l’Etat avait assuré en lançant l'opération Sangaris il y a une semaine qu'elle serait «rapide, elle n'a pas vocation à durer», avait-il souligné. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a parlé de 4 à 6 mois, puis n'a «pas exclu» que les objectifs puissent être atteints en 6 mois.

Mercredi en Conseil des ministres, le président a déclaré que le déploiement français en RCA «durera le temps que les forces africaines prennent le relais» de «façon effective et opérationnelle sur le terrain».