Nouveau tremblement de terre en Bretagne

GEOLOGIE Le phénomène a été bien ressenti mais n' a pas fait de dégâts...

M. Go. avec AFP

— 

Finistère, carte
Finistère, carte — Capture d'écran Google Map

Une troisième secousse cette année en Bretagne. Un nouveau séisme, de magnitude 3,5 sur l'échelle de Richter, s'est produit dans la nuit de mercredi à jeudi dans le Finistère, sans faire de dégâts.

Le séisme a été enregistré à 23H49 au nord-ouest de Châteaulin, ville située à quelque 45 km au sud de Brest, selon le Bureau central sismologique français (BCSF), basé à Strasbourg. La secousse «n'a causé ni dégât, ni victime», a assuré à l'AFP la préfecture, indiquant que les pompiers avaient cependant reçu une trentaine d'appels.

Un phénomène pourtant peu fréquent dans le secteur.

«Au début, j'ai pensé que c'était le bang d'un avion qui franchit le mur du son, puis j'ai compris que c'était un tremblement de terre, c'était impressionnant!», a témoigné à l'AFP un habitant du Relecq-Kerhuon, une commune au sud de Brest. Un tremblement de terre de magnitude 3,9 s'était déjà produit le 11 octobre à l'est de Brest, un phénomène peu fréquent dans le secteur. Il n'avait pas fait de dégâts.

Un autre, de magnitude 4,7 avait également secoué, le 21 novembre, la région de Vannes, sans provoquer non plus de dégâts. La sismicité dans la région n'est pas fréquente. Selon le BCSF, le dernier tremblement de terre d'une magnitude similaire aux trois dernières secousses dans la région s'était produit en 2004 sur l'île de Groix (3,7) et avant cela en 2002 à Hennebont, près de Lorient, dans le Morbihan (5,4).