Mieux respecter la vie privée des salariés: Seize grands groupes s'engagent

ENTREPRISE Seize grands groupes ont signé une charte pour mieux respecter la vie privée de leurs salariés...

avec AFP

— 

Un magasin Carrefour.
Un magasin Carrefour. — Yves Logghe/AP/SIPA

Eviter les réunions tardives, les sollicitations le week-end, les délais irréalistes: seize grands groupes se sont engagées à respecter «15 engagements pour l'équilibre des temps de vie» de leurs salariés, a-t-on appris mercredi auprès du ministère des Droits des Femmes.

Cette charte rédigée par le ministère doit être présentée dans la soirée à l'occasion du 5e anniversaire de l'Observatoire de la parentalité en entreprise (OPE). Cinq nouvelles entreprises vont s'engager à la faire adopter par leur comité exécutif (BNP Paribas, Carrefour, Capgemini, Bouygues Telecom et la CAF de Paris), comme l'avaient fait en octobre Allianz France, Axa, Caisse des Dépôts, Casino, Coca-Cola France, HSBC, LVMH, Michelin, Orange, Orangina-Schweppes et Randstad.

«Planifier les réunions dans la plage 9h-18h»

Cette initiative vise à «obtenir un engagement des entreprises au plus haut niveau, en faveur d'une culture managériale qui facilite l'articulation entre vie privée et vie professionnelle». L'idée est que la charte soit «placardée partout dans les entreprises signataires et que si les salariés se sentent sous pression, ils puissent l'invoquer», explique-t-on au ministère des Droits des femmes.

Les auteurs se sont inspirés d'une charte similaire qui existe depuis 2012 chez Axa France. Les signataires s'engagent notamment à éviter de solliciter leurs salariés «le week-end, le soir ou pendant les congés sauf à titre exceptionnel», «planifier les réunions dans la plage 9h-18h», «limiter les envois de mails hors des heures de bureau ou le week-end», «anticiper des délais réalistes pour les différents projets» ou «veiller à la prise de congé des collaborateurs».

56% des Français estiment que leur entreprise ne les aide pas suffisamment à concilier vie familiale et vie professionnelle

Ce texte se veut complémentaire de la «charte de la parentalité» créée en 2008 par l'OPE, et signée à ce jour par quelque 400 entreprises. Selon un sondage Ifop de septembre, 56% des Français estiment que leur entreprise ne les aide pas suffisamment à concilier vie familiale et vie professionnelle (71% chez les cadres).