La Mairie de Paris lance une e-boutique de produits parisiens

Oihana Gabriel

— 

Site de la e-boutique lancé jeudi 5 décembre 2013 par la Mairie de Paris.
Site de la e-boutique lancé jeudi 5 décembre 2013 par la Mairie de Paris. — 20 Minutes

Si vous pensiez demander au Père Noël un casque à vélo pliable ou le livre sur l’exposition Keith Haring, ce site peut vous intéresser. A partir de jeudi, la Mairie de Paris lance la première e-boutique ouverte par une collectivité locale en France. Son petit nom: www.boutique.paris.fr. Le site proposera notamment des livres sur les expositions des quatorze musées parisiens, des produits dérivés Vélib ou encore des carafes Eau de Paris.

Et la Mairie s’associe avec trois marques «qui représentent l’âme de Paris et qui produisent en France»: les thés Mariage Frère, qui ont développé trois saveurs en exclusivité pour le site, les bateaux en bois fabriqués en Bretagne par la maison Tirot, qu’on imagine dans les bassins du jardin des Tuileries, et les chaises d’extérieur du Parc du Luxembourg ou de la place de la République.

Des thés et des bateaux en bois

Son but? «Réunir sur une même plateforme les productions, mais aussi les publications et informations sur Paris», souligne Gildas Robert, responsable marketing de la Ville de Paris et à l’origine du projet. C’est aussi un prétexte pour accroître le rayonnement de la capitale à l’international, faciliter les séjours de touristes et aider les musées parisiens à attirer les habitants.

Le site donne aussi un coup de pouce aux entrepreneurs aidés par la Ville en leur donnant une visibilité. «On commence avec deux entreprises qui commercialisent un casque pliable et la société Recycl’ère, qui transforme les chambres à air des Vélib’ en trousses, précise Gildas Robert. Mais tous les entrepreneurs qui ont lancé leur projet dans les incubateurs de la ville peuvent prétendre à ce que leurs produits trouvent place dans cette e-boutique.»

Un magasin virtuel, inspiré d’initiatives lancées à Amsterdam, New York ou encore Dublin. «Mais à New York, plusieurs e-boutiques ont été lancées, notamment par les pompiers ou sur Central Park, lié à l’écologie», détaille Gildas Robert. Et cette e-boutique devrait trouver une suite avec l’ouverture «d’un point d’accès multiservice dans le courant de l’année 2014, normalement dans le bâtiment de l’Hôtel de Ville».