Nice: Le gérant d'un site internet de prostituées, condamné en 2011, poursuivait son activité

SOCIETE L'homme avait écopé de 10.000 euros d’amende...

avec AFP

— 

Une prostituée à Nantes.
Une prostituée à Nantes. — F. ELSNER / 20 MINUTES

Le gérant d'un site internet d'annonces de prostituées, condamné en 2011 mais qui avait continué son activité, a été interpellé mardi à Nice par la brigade de répression du proxénétisme de la PJ de Paris, a-t-on appris mercredi de source policière.

L'homme de 54 ans avait déjà fait l'objet d'une enquête d'un an de la police judiciaire de Nice. Il avait été interpellé en janvier 2011 pour avoir créé un site comprenant à l'époque les références de 548 prostituées, ainsi que de 52 agences de «call girls» comprenant 1.031 fiches de prostituées, vivant en France ou à l'étranger.

Condamné à 10.000 euros d'amende par la justice

Le 24 mars 2011, il avait été condamné à 10.000 euros d'amende par la justice, une somme qu'il n'a jamais payée tout en continuant à exploiter le même site.

Il a été interpellé mardi à Nice par la brigade de répression du proxénétisme (BRP) de la police judiciaire de Paris, avec l'aide de la PJ de Nice, dans le cadre de cette activité, pour laquelle il touchait des commissions.

En garde à vue, il a été transféré mercredi à Paris et devrait être déféré devant un juge d'ici la fin de la semaine. Ce type de site est en général exploité depuis des pays étrangers, précise la police.