INFO «20 MINUTES»: Un concept de bus 100% électrique bientôt en circulation à Paris

Mickaël Bosredon (à Bordeaux) avec Jérôme Comin

— 

Le nouveau concept de bus 100% électrique, Ellisup,  présenté le mercredi 27 novembre 2013 à Bordeaux. 
Le nouveau concept de bus 100% électrique, Ellisup,  présenté le mercredi 27 novembre 2013 à Bordeaux.  — SEBASTIEN ORTOLA / 20 MINUTES

Le constructeur Iveco et EDF ont présenté pour la première fois en France, aux rencontres nationales du transport public qui ont débuté ce mercredi à Bordeaux, un nouveau concept de bus 100% électrique, Ellisup. Conçu en partenariat avec la RATP et le CEA de Grenoble, ce véhicule devrait être testé dans les rues de Paris ces prochains mois.

«Puis nous espérons une homologation pour la fin 2014», avance Pascal Henry, responsable de l’innovation chez Iveco France. «Ce n'est pas encore décidé, modère-t-on du côté du Stif. Mais les élus vont en parler lors du conseil du 11 décembre et cela semble être sur la bonne voie.»

«Un véhicule sur mesure»

«Notre idée de départ a été de nous rapprocher de la RATP pour qu’elle nous donne la longueur moyenne d’une ligne de bus, et créer ainsi un véhicule sur mesure. Ellisup a été conçu pour rouler sur une distance de 8 km. Il est équipé d’un pantographe permettant une recharge rapide, en 4 minutes, en bout de ligne. Ses batteries lithium-ion prennent relativement peu de place, et nous avons besoin d’en embarquer seulement 800 kg, contre 3 ou 4 tonnes pour un bus classique s’il voulait rouler entièrement à l’électrique», explique Jean-Louis Berthou, responsable du secteur Transport collectif urbain chez EDF. «Nous avons, par ailleurs, doté ce prototype de moteurs-roues permettant aussi d’optimiser l’espace à l’intérieur», poursuit Pascal Henry. Ellisup pourrait ainsi embarquer 10 à 20% de passagers en plus qu’un bus classique.

Question aménagements intérieurs, «nous avons opté pour un concept de cocooning: l’éclairage d’ambiance s’adapte en fonction du temps et de la température. Les lumières tirent vers le jaune quand il pleut, et vers le bleu quand il fait chaud», détaille Pascal Henry.

Une ligne électrique déjà expérimentée dans le 15e

Les boutons déclenchent l’ouverture des portes juste en les effleurant.  Et les colonnes d’appui sont plus ergonomiques. Pour le chauffeur, un système de détection des angles morts indique si quelqu’un se trouve sur sa droite. «Ce bus, c’est un laboratoire», insiste Pascal Henry. Et une des attractions majeures du salon. 

Peu équipée en transports en commun électriques, la Ville de Paris a lancé le 16 octobre une expérience de bus électrique dans le 15e arrondissement en confiant cette ligne à une société privée au lieu de la RATP. Mais ce service n'offre que 22 places.