Berck:Fillette morte à Berck: Une information judiciaire va s'ouvrir, et la mère, toujours introuvable, soupçonnée de «meurtre»

JUSTICE La mère est toujours recherchée...

avec AFP

— 

Photo diffusée par la police judiciaire de la femme recherchée après la mort d'une enfant à Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais), le 20 novembre 2013.
Photo diffusée par la police judiciaire de la femme recherchée après la mort d'une enfant à Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais), le 20 novembre 2013. — AFP PHOTO/POLICE JUDICIAIRE

Une information judiciaire pour meurtre doit être ouverte jeudi, huit jours après la découverte du corps d'un bébé sur la plage de Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais), permettant d'élargir le champ des recherches policières alors que sa mère reste inconnue et a fortiori introuvable.

«Demain (jeudi), je vais ouvrir une information judiciaire auprès du juge d'instruction de Boulogne-sur-Mer pour meurtre sur mineur de 15 ans. La peine encourue est la perpétuité», a déclaré mercredi à l'AFP Jean-Pierre Valensi, le procureur de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais).

Depuis la découverte le 20 novembre du cadavre de la fillette sur le sable, la police recherche une femme noire d'environ trente ans, sa propre mère selon l'ADN prélevé dans la chambre d'hôtel de Berck-sur-Mer où elles avaient séjourné. La préméditation n'a pas été retenue.

>> Les questions-réponses sur cette affaire, à lire ici

Une semaine après le début de l'enquête, les éléments récoltés paraissent maigres. Le parquet a expliqué n'avoir reçu ni appels, ni témoignages permettant de localiser cette femme, qui fait l'objet d'un appel à témoins depuis vendredi. Un nouvel appel à témoins a été lancé mardi soir sur les réseaux SNCF et RATP, rapporte le site Metronews. Des affichettes avec des photos ont été posées sur les points de vente 

La mère et la fille ne sont toujours pas identifiées. Le prénom de l'enfant «n'est pas formellement connu», selon M. Valensi, malgré l'audition mardi d'un témoin qui les avait croisées dans un bus entre Rang-du-Fliers et Berck.

Selon une source proche du dossier, l'ouverture d'une information judiciaire permettra notamment d'essayer de géolocaliser un éventuel téléphone que la suspecte aurait pu avoir en sa possession, et de là remonter vers son utilisatrice.

Des images de vidéosurveillance prises à la gare du Nord, à Paris, montrent la mère et l'enfant en route pour Berck le mardi 19 novembre puis la mère, seule, au retour, le mercredi 20, quelques heures après la découverte du cadavre. Selon une source policière, «elle se dirigeait vraisemblablement vers le RER B».

Des enquêteurs étaient présents mercredi sur les quais de la gare du Nord, a indiqué cette source, «pour voir des gens, poser des questions, montrer des photos» de cette jeune femme «susceptible de séjourner en Ile-de-France».

Le corps de l'enfant, âgée d'environ un an et décédée «d'un oedème pulmonaire vraisemblablement consécutif à une noyade», selon le parquet, avait été découvert mouillé et habillé, le 20 novembre au petit matin, par des pêcheurs de crevettes.

Sa poussette a été retrouvée près du mini-golf, «juste à côté» de l'hôtel et de la vaste plage de sable où a été découvert le corps, selon le parquet.

Marche blanche pour la fillette

La mère «était un peu paumée, elle marchait à grandes enjambées. Elle m'a demandé ou était la plage et la mer et elle cherchait un hôtel», a raconté à l'AFP un des témoins qui a croisé la femme et le bébé la veille de la découverte du corps, et alerté la police lors de la macabre trouvaille.

Une marche blanche sera organisée samedi à Berck-sur-Mer en mémoire de la fillette, une manifestation à l'initiative de «trois jeunes femmes» de Berck selon la mairie et relayée par un groupe privé et une page sur le réseau social Facebook.

Le cortège partira samedi à 14H00 de l'église Notre-Dame-des-Sables pour se terminer sur la promenade de la plage, face à l'endroit où le corps a été retrouvé, a expliqué à l'AFP la première adjointe à la mairie de la station balnéaire, Marie-Claude Lagache.

«Une rose ou un doudou pour ceux qui le souhaitent seront à déposer sur la promenade dans un bac mis a disposition par la mairie», pouvait-on lire mercredi sur la page intitulée «Marche silencieuse pour rendre hommage à la petite princesse».

 

Toute personne permettant d'identifier l'enfant et son accompagnatrice est priée de joindre la police judiciaire au numéro vert suivant: 0 800 35 83 35.