Les cas d’infection du VIH en hausse en Europe et en Asie centrale

avec AFP

— 

Les cas d'infections du VIH ont augmenté de 8% en 2012 en Europe et en Asie centrale, a annoncé ce mercredi le Centre européen de prévention et contrôle des maladies (CEPCM) de Stockholm.

Cette augmentation, correspondant à 131.000 nouveaux cas, s'explique par une hausse de 9% des nouveaux cas en Europe de l'Est et en Asie centrale (102.000 nouvelles infections, dont 76.000 rien qu'en Russie) selon un rapport cosigné par l'agence européenne et l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Diagnostics tardifs

Dans l'UE et ses trois partenaires de l'Espace économique européen (Islande, Liechtenstein et Norvège), les nouvelles infections ont augmenté de moins de 1%, à 29.000 cas. Près de la moitié des nouveaux cas ont été détectés à un stade avancé de l'infection.

Les institutions qui publient le rapport déplorent des diagnostics tardifs, l'insuffisance des mesures de prévention et la pénurie de traitements antirétroviraux.

«Nous savons que les traitements antirétroviraux permettent aux personnes infectées de vivre plus longtemps avec le VIH et en meilleure santé et que cela réduit pour eux le risque de transmission», a commenté la directrice de l'OMS en Europe, Zsuzsanna Jakab, dans un communiqué.

Une personne sur trois bénéficie de médicaments antirétroviraux

Entre 2006 et 2012, les nouveaux cas de sida ont diminué presque de moitié (-48%) en Europe de l'Ouest, alors qu'en Europe de l'Est et en Asie centrale ils ont plus que doublé (+113%).

Selon le rapport, seulement une personne atteinte sur trois bénéficiait de médicaments antirétroviraux en 2012, ce qui reste une amélioration par rapport à 2011.

En 2011, 2,3 millions de personnes vivaient avec le VIH en Europe et en Asie centrale, d'après l'OMS.