La Belgique fait un pas important vers l'euthanasie des mineurs

SOCIETE Le projet de loi est soutenu par la grande majorité des partis de la majorité et de l'opposition...

avec AFP

— 

Un kit pour les médecins belges contenant les traitements nécessaires à une euthanasie à domicile
Un kit pour les médecins belges contenant les traitements nécessaires à une euthanasie à domicile — ETIENNE ANSOTTE / BELGA / AFP

La Belgique a fait mercredi un pas important vers l'extension de la loi sur l'euthanasie aux mineurs atteints d'une maladie incurable.

>> L'euthanasie passive, active...Les mots de ce débat, à lire ici

La proposition de loi visant à étendre le cadre légal autorisant l'euthanasie a été adoptée par la Commission des Affaires sociales et de la Justice du Sénat, qui en débattait depuis plusieurs mois. Elle sera soumise pour adoption, probablement dans les prochains mois, au vote des deux chambres du Parlement belge.

>> Notre dossier sur l'euthanasie, ici

Le texte prévoit qu'un mineur peut demander à bénéficier de l'euthanasie s'il fait face à des souffrances physiques insupportables et inapaisables, en phase terminale. Il doit pour cela être conseillé par une équipe médicale et recevoir l'accord parental.

Opposition des représentants des religions

Si le projet de loi était adopté, la Belgique suivrait l'exemple des Pays-Bas, le pays européen le plus en pointe, où l'euthanasie des mineurs est autorisée depuis 1998.

Le projet de loi est soutenu par la grande majorité des partis de la majorité et de l'opposition, à l'exception des centristes démocrates chrétiens flamands et francophones, membres de la majorité gouvernementale.

Sa portée sera limitée puisque la loi ne devrait concerner, par an, qu'entre dix et quinze cas de mineurs atteints d'un mal incurable, en particulier d'un cancer, et dont le décès est prévu dans un court délai.

Les représentants des grandes religions chrétiennes, musulmane ou juive, ont exprimé leur opposition dans un message commun et leur «vive inquiétude face au risque de banalisation de l'euthanasie». En 2012, 1.432 euthanasies ont été officiellement enregistrées, représentant 2% des décès en Belgique.