Nantes: Un détenu s'évade, trois gardiens de prison blessés

FAITS DIVERS Le détenu «particulièrement signalé» et «libérable en 2025» a blessé trois gardiens avec un cutter lors d'un transfert médical, avant de s'enfuir sur un deux-roues...

E.O. avec AFP

— 

Le CHU de Nantes après l'évasion d'un détenu lors d’un transfert médical le 27 novembre 2013.
Le CHU de Nantes après l'évasion d'un détenu lors d’un transfert médical le 27 novembre 2013. — F. ELSNER / 20 MINUTES

Un détenu s’est évadé du CHU de Nantes lors d’un transfert médical ce mercredi matin, en blessant trois de ses gardiens avec un cutter, a indiqué le secrétaire CGT du centre pénitentiaire de Nantes Samuel Gauthier dans un communiqué.

Les trois surveillants ont  d'après lui été blessés, selon les cas, à la main, au visage et aux jambes. Celui qui a été blessé aux jambes doit subir une opération pour sa blessure jugée «sérieuse». Le détenu, «particulièrement signalé» et «libérable en 2025», est ensuite parvenu à s'échapper, après avoir, en vain, tenté d'arrêter un automobiliste, a précisé Samuel Gauthier. Le détenu a finalement «réussi à s’enfuir à bord d’un scooter, probablement un complice».

Un coup «minutieusement préparé»

«Je pense que le détenu avait minutieusement préparé son coup», a déclaré  Samuel Gauthier à une correspondante de l'AFP.  L'homme «avait une blessure à la cheville, donc la pratique c'est de les transférer (...) sur l'hôpital pour faire des examens complémentaires», a expliqué le syndicaliste. «Arrivés à l'hôpital, les trois agents qui l'accompagnaient ont été pris à partie, le détenu a sorti une lame de cutter qu'il avait minutieusement cachée puisqu'elle n'a pas été découverte lors de sa fouille».

Le parquet de Nantes précise avoir «délivré et diffusé un mandat de recherche» et indique que «les forces de police disponibles sont mobilisées». «Le détenu avait été condamné pour une tentative de meurtre et il faisait aussi objet d'un mandat de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS), qui traite de la criminalité organisée», a-t-on ajouté au parquet.