Chaos en Centrafrique: Yves Le Drian annonce l'envoi d'un millier de soldats français

ARMÉE a situation y est catastrophique...

avec AFP

— 

Le 6ème bataillon d'infanterie de la Marine et le 8ème régiment de parachutistes d'infanterie de la Marine arrivent à Bangui, le 23 mars 2013.
Le 6ème bataillon d'infanterie de la Marine et le 8ème régiment de parachutistes d'infanterie de la Marine arrivent à Bangui, le 23 mars 2013. — E. FOUCAUD / SIPA

Jean-Yves Le Drian a annoncé mardi le déploiement d'environ «un millier de soldats» français en Centrafrique pour une durée de l'ordre de six mois, afin de rétablir l'ordre en appui d'une force africaine. Ils rejoindraient les 410 soldats français déjà déployés sur place.

«La France appuiera cette mission africaine, de l'ordre d'un millier de soldats», a-t-il déclaré sur Europe 1. «Nous le ferons en appui et non pas en entrée en premier, comme nous avons pu le faire pour le Mali, et pour une période brève, de l'ordre de six mois à peu près», a ajouté le ministre alors que la situation sur place ne cesse de se dégrader.

La peur d'un génocide

Lundi, le porte-parole du Quai d'Orsay, Romain Nadal, avait expliqué que «notre priorité, dans l'immédiat, est l'adoption prochaine d'une nouvelle résolution du Conseil de sécurité donnant un mandat à cette force.»

L'ONU, qui s'inquiète de voir a Centrafrique devenir le «théâtre d'un génocide», a entamé lundi des discussions consacrées à la crise, après l'appel de son secrétaire général Ban Ki-moon à envoyer 6.000 Casques bleus, et ceux de Paris et de Washington pressant la communauté internationale d'intervenir sans délai.