Cannibale présumé des Pyrénées: La viande dans son assiette était bien humaine

CANNIBALISME Jérémy Rimbaud a avoué avoir mangé la langue et le cœur d'un nonagénaire...

avec AFP
— 
Google map de Tarbes
Google map de Tarbes — Google Map

La viande retrouvée dans une assiette près du corps d'un vieil homme qu'un ancien militaire dit avoir tué dans les Pyrénées avant de lui manger le coeur et la langue était bien de la chair humaine, a indiqué lundi le parquet de Tarbes.

Les analyses ont confirmé que «ce sont des morceaux de chair humaine qui ont été retrouvés dans l'assiette», a dit à l'AFP le procureur, Chantal Firmigier-Michel, qui dirige l'enquête sur le crime commis le 15 novembre à Nouilhan (Hautes-Pyrénées) par Jérémy Rimbaud, un ancien soldat disant avoir «obéi à un message d'origine supérieure».

Hospitalisé en psychiatrie

Jérémy Rimbaud, hospitalisé d'office en psychiatrie à Lannemezan le lendemain même des faits, étant donné son état mental, a été transféré jeudi 21 novembre vers l'Unité pour malades difficiles de Cadillac (Gironde), l'un de ces services spécialisés en France dans l'accueil des patients dangereux pour eux-mêmes ou pour autrui, a dit à l'AFP le procureur Chantal Firmigier-Michel.