Intempéries: La neige cause un troisième décès et 90.000 foyers restent privés d'électricité

MÉTÉO alerte orange a été levée...

avec AFP

— 

Dans un village à côté de Saint-Etienne le 20 novembre 2013.
Dans un village à côté de Saint-Etienne le 20 novembre 2013. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Les premières chutes de neige de la saison ont causé la mort de trois personnes et 90.000 foyers sont toujours privés d'électricité dans l'est de la France, où Météo-France vient de lever l'alerte en vigilance orange pour neige et verglas.

Dans le Haut-Rhin, une automobiliste de 20 ans ayant perdu le contrôle de son véhicule à cause de la neige a percuté un arbre jeudi matin et est morte dans la matinée, a-t-on appris auprès des pompiers. La neige a également provoqué un accident de car sur l'A31 en Haute-Marne dans la nuit de mercredi à jeudi, qui a fait un mort et deux blessés graves. En provenance du Maroc, le car se rendait à Bruxelles et à Düsseldorf (ouest de l'Allemagne) avec une vingtaine de passagers à bord.

Mercredi soir, un technicien d'ERDF est mort, indirectement en raison des intempéries, en étant électrocuté lors d'un dépannage sur le réseau basse tension dans le Puy-de-Dôme. 

Le trafic ferroviaire reste perturbé

Météo-France a levé à la mi-journée l'alerte orange à la neige et au verglas sur les quatre derniers départements concernés, concentrés dans le sud-est du pays (Alpes-de-Haute-Provence, l'Isère, la Savoie, Haute-Savoie). Quelque 90.000 foyers restaient privés d'électricité en France: 68.000 dans la région Rhône-Alpes, 10.000 en Auvergne, 5.000 en Bourgogne, 3.500 en Franche-Comté et 3.500 aussi en Midi-Pyrénées, essentiellement en Ariège, selon un dernier décompte d'ERDF jeudi à 11h.

«Plus de 1.500 techniciens ERDF ainsi que des entreprises partenaires spécialisées (étaient) mobilisés depuis les premières heures de la crise», selon un dernier communiqué d'ERDF. Les poids lourds reprennent la route En Rhône-Alpes et en Auvergne, devant l'évolution favorable des conditions météorologiques, l'interdiction de circulation des poids lourds de plus de 7,5 tonnes a été levée en matinée sur l'ensemble des réseaux autoroutiers des deux régions.

A l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry, des retards étaient attendus jeudi «du fait du temps de préparation des avions rallongé par leur dégivrage et l'entretien des pistes». Le trafic ferroviaire restait perturbé en Rhône-Alpes, avec la circulation des TER interrompue ou perturbée sur plusieurs lignes jusqu'à vendredi midi. Dans la Loire, la situation s'est nettement améliorée par rapport à mercredi, et les transports en commun fonctionnaient de nouveau à Saint-Etienne, à quelques exceptions près.

Transports scolaires

La circulation des transports scolaires a été interrompue jeudi sur l'ensemble de la Loire, ainsi qu'en Haute-Loire et dans certains arrondissements du Puy-de-Dôme. En Franche-Comté, l'épisode neigeux arrivé dans la nuit entraînait des conditions de circulation délicates sur l'ensemble du réseau routier, a indiqué le Conseil général du Doubs.

«Dans la région, les gens sont habitués à ces conditions climatiques et ils sont souvent déjà équipés de pneus neige», ont cependant précisé les pompiers du Doubs, estimant que la situation restait «relativement calme» et qu'il s'agissait d'«un départ d'hiver normal». Les pompiers des Vosges ont fait le même constat.

>> TÉMOIGNAGES - Circulation difficile, galères, ou neige autour de chez vous, racontez-nous comment les chutes de neige ont compliqué votre journée.

Participez dans les commentaires ou écrivez-nous à reporter-mobile@20minutes.fr. Photos et vidéos sont également les bienvenues.