Neige: Des centaines de véhicules bloqués toute la journée sur l'A48 entre Lyon et Grenoble

CIRCULATION L'A48 devrait être rouverte vers 21h30...

avec AFP

— 

Des camions sont coincés dans la neige.
Des camions sont coincés dans la neige. — AFP PHOTO/ ALAIN JOCARD

Des centaines de véhicules ont été coincés une grande partie de la journée de mercredi en raison des chutes de neige sur l'autoroute A48 entre Lyon et Grenoble qui a été dégagé en début de soirée. «Tous les véhicules ont pu quitter la zone concernée, il n'y a plus aucun automobiliste ou conducteur de poids-lourd qui soit bloqué sur l'autoroute», a annoncé Area, concessionnaire de l'autoroute mercredi à 20h.

L'autoroute A48 devait être rouverte à la circulation mercredi soir «aux alentours de 21h30», selon la même source. «Une nouvelle vague neigeuse étant annoncée pour (jeudi) matin à partir de 0h, la plus grande vigilance est recommandée», a mis en garde Area. Une dizaine de kilomètres de bouchons ont été enregistrés de part de d'autre du col de la Rossatière mercredi en milieu d'après-midi.

«Personne n'est passé pour nous demander si on avait faim ou soif» 

Plusieurs dizaines de centimètres de neige sont tombés au sommet du col, à 573 mètres d'altitude. La préfecture de l'Isère avait interdit la circulation à tous les véhicules sur cette autoroute, l'ensemble du trafic étant détourné par l'A43 via Chambéry ou par l'A49 via Valence. Des automobilistes sont restés coincés toute la journée dans leurs véhicules, certains sans eau, sans chauffage et sans nourriture.

Des transports collectifs sont aussi restés coincés de nombreuses heures, selon la préfecture. Les pompiers, la sécurité civile et la Croix Rouge ont été envoyés sur place pour venir en aide aux personnes qui pourraient être prises de malaise. A 17h30, Area a ouvert une barrière au niveau de la commune de Montrevel pour permettre l'évacuation de véhicules dans le sens Lyon-Grenoble.

Huguette Durand, chauffeur routier depuis 36 ans, a indiqué avoir été arrêtée par la gendarmerie un peu avant 9h au col de la Rossatière et être repartie vers 18h en direction de Lyon. Elle devait se rendre à Hanovre, dans le nord de l'Allemagne. «Personne n'est passé pour nous demander si on avait faim ou soif. J'ai vu des automobilistes à côté de moi, je suis allé leur proposer de l'eau pour un biberon ou autre chose», a-t-elle raconté.

La circulation des TER interrompus

«Quand je suis repartie, c'était l'apocalypse dans l'autre sens: des centaines de camions et de voitures coincés sur une autoroute qui n'était pas déneigée», a-t-elle affirmé. Les précipitations devaient reprendre dans la nuit de mercredi à jeudi. Pour la journée de jeudi, les quantités de neige attendues étaient de 5 à 10 cm en plaine et 30 cm à partir de 1500 mètres.

«Ceci conduit à prendre la décision d'interdiction de la circulation des poids lourds (plus de 7,5 tonnes) sur le réseau routier et autoroutier du département de l'Isère entre 4h et 10h du matin», a indiqué la préfecture. De même, selon la SNCF, la circulation des TER était interrompue sur les axes Lyon/Saint-André-le-Gaz/Grenoble jusqu'à jeudi. La circulation SNCF est aussi interrompue jusqu'à jeudi sur les axes Lyon/Chambéry - Lyon/Roanne - St-Etienne/Firminy.