Cité du cinéma: Pointé du doigt par la Cour des comptes, Europacorp se défend

JUSTICE Une note confidentielle de la Cour des comptes pointe le curieux financement public de cette Cité du cinéma...

A.-L.B.
— 
La Cité du cinéma à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 21 septembre 2012.
La Cité du cinéma à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 21 septembre 2012. — E. DESSONS/JDD/SIPA

Très chère Cité du cinéma, projet chéri du producteur-réalisateur Luc Besson qui a éclos en 2012 à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)... La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a reçu une note confidentielle de la Cour des comptes sur les bizarreries du financement public de ce projet privé, rapporte ce samedi matin Le Parisien. Selon le quotidien, il serait question de «délit de détournement de fonds publics et de recel de ce délit». 

>> Le diaporama de la Cité du cinéma

Selon cette note, que le quotidien a pu consulter, «le financement public de la Cité du cinéma, décidé contre l’avis des services de l’Etat et de la Caisse des dépôts et consignations, principal financeur du projet», aurait été effectué «pour permettre l’aboutissement du projet qu’une société privée [EuropaCorp de Luc Besson] portait pour son seul bénéfice».

Relations au plus haut sommet de l’Etat

La note pointe les étroites relations entre l’associé de Luc Besson, le publicitaire Christophe Lambert, Nicolas Sarkozy, alors président de la République, et Jean Sarkozy, son fils. Selon Le Parisien, «sans le soutien actif de l’Elysée (…), jamais ce projet XXL n’aurait pu voir le jour».

>> La cité du Cinéma en chiffres

La justice a été saisie. La construction de la Cité du cinéma, inaugurée en 2012 à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), a coûté «156,7 millions d’euros», selon cette note confidentielle.

Samedi après-midi, Europacorp, le groupe de Luc Besson s'est déclaré surpris et indigné des informations publiées. «EuropaCorp n'a eu aucune connaissance d'un éventuel rapport de la Cour des comptes. Elle n'a d'ailleurs été interrogée par personne», selon un communiqué du groupe.

«Règlements de comptes politiques»

«Il est à rappeler Europacorp n'a bénéficié d'aucune aide financière publique d'aucune sorte pour sa réalisation», souligne de son coté le groupe. Europacorp a rappelé que la Cité du cinéma, inaugurée en 2012 à La Plaine Saint-Denis «a été financée par un partenariat public-privé (La Caisse des Dépôts et le Groupe Vinci) et c'est ce modèle de financement qui a permis sa réalisation - sans l'intervention financière de la Seine-Saint-Denis».

Enfin «EuropaCorp déplore que cette magnifique réalisation soit prise en otage pour des règlements de comptes politiques», selon le groupe «qui ne saurait tolérer que de telles mises en cause soient proférées sans qu'il y soit donné les réponses judiciaires appropriées».