VIDÉO. Harcèlement à l'école: Comment réagir?

FAITS DIVERS Les parents d'une enfant harcelée à l'école qui s'est suicidée ont demandé la désignation d'un juge d'instruction pour enquêter...

W. M.

— 

Des enfants en rang dans la cour d'une école primaire à Bordeaux, en septembre 2013.
Des enfants en rang dans la cour d'une école primaire à Bordeaux, en septembre 2013. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

Un sentiment d’abandon. C’est ce que ressentent les parents de Marion, 13 ans, neuf mois après le suicide de leur fille à leur domicile de Vaugrigneuse, dans l'Essonne en février dernier. La petite fille a laissé une lettre à ses parents dans laquelle elle a décrit les menaces et les insultes dont elle faisait l’objet, a raconté sa mère à Europe 1, jeudi matin

Quand le harcèlement pousse au suicide

C’est une réalité. Un enfant harcelé à l’école est en danger. En témoigne cette video :

 «Déni de l’institution»

Comment prévenir le harcèlement à l’école? 20 Minutes a voulu poser la question au délégué ministériel Eric Debarbieux, délégué ministériel en charge de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire. Mais son service de presse nous a renvoyés vers le site institutionnel, arguant que ce dernier était à l’étranger et qu’une «grande campagne» contre le «cyber-harcèlement [allait] être lancée le 26 novembre prochain».

Il faut bien dire que la prévention du harcèlement scolaire reste taboue. Notamment parce qu’il n’est pas reconnu comme tel dans le code pénal, regrette Hélène Roméro, docteur en psychopathologie et experte pour l’Education Nationale. «Il y a un vrai déni sur le terrain, même si certains essaient de faire en sorte que ça change. Il y a un vrai déni de l'institution au-delà de certains discours», assure-t-elle.

Qui contacter?

Le site gouvernemental Agir contre le harcèlement à l’école conseille d’appeler le 0808.80.70.10. Au bout du fil de ce numéro Stop Harcèlement, des conseillers-psychologues, juristes, et conseillers scolaires répondent, donnent des conseils et proposent «de prendre contact avec le référent "harcèlement" au sein de votre académie».

>> A lire sur 20 Minutes: L'interview d'une pédopsychiatre...

Si le site décrit bien ce qu’est le harcèlement, il propose en revanche peu de solution. D’ailleurs sur Internet, il n’y a pas de commentaires de parents, d’élèves ou de professeurs ayant eu recours à cette hotline.

Reste évidemment le bouche-à-oreille entre les parents, le bon conseil de psy… Dans tous les cas, les spécialistes recommandent de ne pas tenter de rentrer directement en relation avec l’enfant harceleur. Mais davantage avec ses parents, si cela est possible.