Prostitution: Le chanteur Antoine lance une pétition contre la pénalisation

C.P.

— 

Le chanteur Antoine à l'Olympia en novembre 2012.
Le chanteur Antoine à l'Olympia en novembre 2012. — SADAKA EDMOND/SIPA

«Sans cautionner ni promouvoir la prostitution, nous refusons la pénalisation des gens qui se prostituent et de ceux qui ont recours à leurs services, et nous demandons l'ouverture d'un vrai débat sans a priori idéologique.» Cette phrase sobre du chanteur et navigateur Antoine contre le projet de loi porté par le Parti socialiste visant à pénaliser les prostitués et leurs clients aurait déjà réuni le soutien d’une soixantaine de célébrités. Parmi elles: Florence Arthaud, Alain Souchon, Mickey 3D, Mireille Darc, Chantal Goya, Raphael, Thomas Dutronc, Catherine Deneuve ou encore Line Renaud, révèle ce jeudi Le Point.

Pour le chanteur, «se battre contre la prostitution non contrainte, c'est dissiper en vain de l'énergie qui devrait être consacrée à la lutte contre le véritable proxénétisme de contrainte et la traite des êtres humains, les vrais ennemis», rapporte le magazine.

«Les mêmes droits qu'aux autres travailleurs»

Antoine dénonce en effet fermement «les chiffres de convenance» selon lesquels 90% des prostitués exerceraient aujourd’hui leur métier sous la contrainte. Une estimation utilisée par «les associations opposées de manière dogmatique à la prostitution» mais fondée selon lui sur le nombre de personnes verbalisées dans la rue, en majorité des étrangères, car elles sont arrêtées prioritairement par la police. Et qui «oublie les autres formes de prostitution, comme celles qui existent par exemple sur Internet».

Il estime qu’il s’agit au contraire d’un véritable corps de métier. «Il y a des personnes qui exercent depuis trente ou quarante ans et qui ont des habiletés spéciales, une véritable expertise» et entend lutter pour que «l'on rende aux personnes qui se prostituent les mêmes droits qu'aux autres travailleurs» rapporte LePoint.fr.