Economies budgétaires: Les Français veulent couper dans la Défense, les aides aux chômeurs et l'environnement

ÉCONOMIE ais deux tiers des Français sont opposés à tout effort d'économie...

— 

La France a emprunté jeudi 6,960 milliards d'euros à long terme sur le marché, les obligations bénéficiant d'une forte demande des investisseurs, mais le pays a dû s'acquitter de taux en hausse à 10 ans.
La France a emprunté jeudi 6,960 milliards d'euros à long terme sur le marché, les obligations bénéficiant d'une forte demande des investisseurs, mais le pays a dû s'acquitter de taux en hausse à 10 ans. — Jack Guez afp.com

Près des deux tiers des Français (64%) se déclarent hostiles à l'effort d'économies budgétaires décidé par le gouvernement en 2014, selon un sondage Ifop pour le Journal du dimanche.

Le gouvernement a décidé 15 milliards d'euros d'économies pour 2014. Cet effort «n'est pas satisfaisant» pour 64% des personnes interrogées «car il risque de détériorer les services publics et freiner la reprise économique». 34% le jugent satisfaisant, «compte tenu de la situation des comptes publics et du niveau de la dette».

La Défense, les aides pour les chômeurs, l'Environnement...

La défense est le secteur où les coupes budgétaires doivent s'exercer en priorité pour 33% des personnes interrogées. Viennent ensuite les aides versées aux chômeurs (24%), l'environnement (20%), la culture (19%), la prime pour l'emploi (15%), la justice et les prisons (10%), la sécurité (9%), l'école (8%), la santé (5%), les retraites (4%), les universités (3%). 21% des sondés souhaitent toutefois que l'on ne touche à aucun de ces domaines.

La diminution du nombre de députés est au contraire plébiscitée (87%, 13% contre) et la fusion ou le regroupement entre les départements et les régions est réclamée par 62% (36% contre).

Sondage ralisée les 8 et 9 novembre par téléphone auprès d'un échantillon de 1.025 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus (méthode des quotas).