Ecotaxe: Des heurts entre manifestants et forces de l'ordre dans les Côtes-d'Armor

BRETAGNE Un tracteur a tenté de forcer un barrage devant un portique écotaxe...

avec AFP

— 

Un camion passe sous un portique ecotaxe sur l'autoroute A62 au sud de Bordeaux, le 29 octobre 2013.
Un camion passe sous un portique ecotaxe sur l'autoroute A62 au sud de Bordeaux, le 29 octobre 2013. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

La tension ne retombe pas autour de l'écotaxe. Ce samedi, des heurts ont éclaté entre les manifestants et les forces de l'ordre à proximité du portique écotaxe de Jugon-les-Lacs (Côtes-d'Armor), a constaté un photographe de l'AFP. Un tracteur a tenté de forcer le barrage installé devant le portique par les forces de l'ordre. Des projectiles ont été lancés sur les gendarmes mobiles qui ont répliqué par des jets de grenades lacrymogènes.

Par ailleurs, un radar, situé à environ 500 mètres du portique, a été incendié. Peu avant 18h, les jets de gaz lacrymogènes se sont arrêtés mais les manifestants scandaient «Hollande t'es foutu la Bretagne est dans la rue». Un des manifestants a été interpellé devant le barrage, a constaté l'AFP.

Des manifestations patout en France

Quelque 700 personnes au total, dont certaines coiffées de bonnets rouges, s'étaient réunies en début d'après-midi près de ce portique installé sur la RN12 entre Rennes et Saint-Brieuc, une route à 4 voies. Quelque 250 gendarmes mobiles interdisaient l'accès au portique qui emjambe la nationale.

«Il n'y a pas de marque déposée bonnet rouge», a indiqué un des manifestants, Philippe. «N'importe qui peut prendre le drapeau breton ou le bonnet rouge et aller manifester (...) On remettra cela», a-t-il ajouté. «On est dans l'après-Quimper, les gens ont du mal à payer leur facture en fin de mois et là on va les éco-taxer», a-t-il ajouté en faisant mine de s'étrangler.

D'autres manifestations anti-écotaxe se sont déroulées samedi à Montauban-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), près de Lyon, Marseille, dans le Nord. Des bornes ont été dégradées dans le Gard et un portique visé à Paris. Ces manifestations interviennent en pleine fronde bretonne contre l'écotaxe poids lourds qui devait entrer en vigueur au 1er janvier 2014, malgré la décision du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, de suspendre la mesure la semaine dernière.