Les Bonnets rouges préparent une nouvelle manifestation le 30 novembre

avec AFP

— 

Manifestation des «bonnets rouges» contre l'écotaxe et pour la defense de l'emploi en Bretagne à Quimper le 2 novembre 2013.
Manifestation des «bonnets rouges» contre l'écotaxe et pour la defense de l'emploi en Bretagne à Quimper le 2 novembre 2013. — SALOM-GOMIS SEBASTIEN/SIPA

Les Bonnets rouges ont annoncé ce vendredi à Quimper qu'ils préparaient une nouvelle manifestation le 30 novembre, «quelque part en Bretagne».

Face «à l'absence de réponses du gouvernement aux problèmes des Bretonnes et des Bretons, le collectif pour l'emploi "Vivre, décider et travailler en Bretagne" a acté le principe d'un nouveau grand rassemblement, grave et pacifique», dont le lieu sera précisé dans les prochains jours, a indiqué Thierry Merret, président de la FDSEA du Finistère et membre du collectif, lors d'une conférence de presse.

«Il y a un gouvernement qui ne veut pas entendre»

Il y aura la date du 30 novembre et puis il y aura aussi entre temps diverses actions qui seront menées pour attirer l'attention du gouvernement et dire que, de toute façon, les Bretons ne cèderont pas», a assuré pour sa part Christian Troadec, maire DVG de Carhaix et également membre du collectif.

«Il y a un gouvernement qui ne veut pas entendre et qui est juste là avec des mesurettes, qui recycle ses mêmes idées», a ajouté ChristianTroadec. «Quand vous entendez la comparaison des sommes entre Marseille, 3 milliards d'euros pour un plan transport interne et intramuros et qu'en même temps on nous refuse ici des moyens de développement (...) franchement on se moque de nous», a-t-il poursuivi.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé vendredi à Marseille un vaste plan d'investissements, notamment trois milliards en faveur des transports.

«L'écotaxe est un symbole flagrant de l'injustice»

«Le collectif renouvelle sa demande de maintien de la gratuité des routes en Bretagne», a indiqué Olivier Le Bras, délégué FO de la société d'abattage de porcs Gad SAS, également membre du collectif. «L'écotaxe est un symbole flagrant de l'injustice, de la gabegie et de l'incompréhension de l'Etat», a-t-il ajouté.

Le 2 novembre, entre 15.000 et 30.000 personnes ont manifesté à Quimper, contre l'écotaxe et pour l'emploi en Bretagne.