Les bonnets verts, contre la hausse de la TVA dans les transports publics

SOCIETE Après les bonnets rouges bretons, les bonnets verts veulent manifester contre la hausse de la TVA dans les transports publics...

A.Ch.

— 

Le métro parisien, illustration.
Le métro parisien, illustration. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Armor Lux va devoir diversifier ses couleurs. Après la mobilisation des bonnets rouges en Bretagne contre l’écotaxe, le mouvement des bonnets verts veut manifester contre la hausse de la TVA sur les transports publics qui doit passer de 7% à à 10% en janvier prochain, entraînant une augmentation du prix des billets de TGV, TER, RER, métros, tramways et bus dans toute la France.

Des actions pacifiques

Mené par l’Association des voyageurs-usagers des chemins de fer (Avuc), le mouvement appelle ses sympathisants à se coiffer d’un bonnet vert pour marquer leur désaccord dans le calme. «Nous ferons ensuite appel à l'imagination de la communauté des 'bonnets verts'. Nos actions doivent être menées dans le respect des biens et des personnes», a expliqué le mouvement dans un communiqué diffusé mercredi.

Une pétition a été lancée en ligne pour rassembler les soutiens au mouvement et tenter d’obtenir une annulation de cette augmentation de TVA pour aider les ménages les plus modestes qui prennent les transports en commun. «Nous estimons qu'une fiscalité juste est une fiscalité qui protège les plus fragiles, les moins aisés. C'est le cas de millions d'usagers qui empruntent chaque jour les réseaux de transport en commun», indiquait leur communiqué.